Chine - Tibet- Nepal

Chine - Tibet- Nepal

MEDECINE CHINOISE

 

"Prévenir plutôt que guerir"

 

Taoiste

 

Les origines de la médecine Chinoise remontent à plus de 5.000 ans, elle a puisé ses sources dans tous les domaines de la nature et surtout dans tous les "éléments" de l'univers qui reste la base et le concept fondamental, à savoir: la terre, la mer, les saisons, le climat, les plantes et les animaux 

C'est le système de soins curatifs et surtout préventif le plus ancien, il est également le plus sûr et le plus efficace lorsqu'il est employé par de vrais médecins et non des charlatans qui ont passés leur stage sur une année , voir 6 mois de pratique dans des "écoles" qui ont trouvés là un nouveau filon pour endoctriner nombre de patients un peu trop crédules...

 

X1padjo0uco2h0myqy1rumruvfneq1r6ivhki44qnrhbya-0frbkbctrcayf6lhbiilbwpxzf3xwrrjhcidmmxgd5okhjd90hqtt

 

Les Chinois ont toujours tirés leur savoir de l’expérimentation, ils attachent peu d'importance aux systèmes rigides tirés de théories abstraites tels que ceux qui prévalent dans note société Occidentale ...

Une des bases de leur théorie est que toutes les formes de vie dans l'univers sont animées d'une énergie vitale appelée "Qi" (qui signifie également "souffle" et "air") dont tout le monde à plus ou moins entendu parler - Invisible, sans goût, indolore et sans forme, il est partout présent.

La digestion extrait le Qi des aliments et le transporte dans l'organisme, la respiration prends le Qi à l'air ambiant et l'insuffle dans les poumons, c'est alors que la rencontre entre ces 2 Qi se fait dans la circulation sanguine et développe ainsi le "Qi humain" lequel circule dans tout le corps comme énergie vitale et c'est cette énergie qui est la base de toute la médecine Chinoise qui tente de l'équilibrer au mieux !    

C'est la qualité, la quantité et l'équilibre de notre Qi qui décide alors de notre santé et de notre durée de vie....

Il en existe de nombreuses catégories, le Qi chaud, froid, Yin, Yang, sec, humide, etc...

Le Qi malsain provoque des maladies alors que le Qi pur dit "de la brume des montagnes" donne lui, santé et longévité.

Un état optimum de santé sera donc obtenu par l’équilibre harmonieux des courants d’énergie vitale, on évitera à tous prix les déséquilibres; par exemple, un excès de piments conduira à une accumulation de "l’énergie feu" dans l'organisme et à l'apparition des symptômes qui s'y rattachent comme des lèvres séches, des muqueuses buccales "parcheminées" (sensation de soif et de brûlures) ou encore une constipation - Des symptômes qui tendent à s'aggraver en été et qui s'atténuent à l'arrivée de l'hiver lorsque l'organisme à besoin d'aliments "réchauffants" susceptibles de contre carrer et faire équilibre au froid extérieur.

Autre solution pour éliminer ces symptômes de "chaleur", consommer des aliments "rafraîchissants" comme la pastèque, des agrumes ou des navets blancs. 

Une des différences importante (et peut-être bien la première et la plus importante !) entre la médecine Chinoise et Européenne est que chaque patient est un cas à part, le médecin prends le temps d'étudier son patient et n'ouvre pas un livre pour prescrire un quelconque antibiotique qui certes, soulagera efficacement le patient mais ne soignera pas l'origine du mal, ce qui aura pour principal conséquence de le faire réapparaître quelques temps plus tard... la médecine Chinoise est une médecine qui elle, s'entrevoit sur le "long terme".

 

 

Les causes des maladies selon la médecine Chinoise:

Pour la médecine Chinoise, un organe affaiblit ne peut lutter contre les agressions extérieures devenant ainsi vulnérable aux microbes... tuer ces  derniers (comme c'est le cas en Occident) élimine les symptômes immédiats mais ne fait rien pour restaurer le Qi de l'organe et des tissus atteints; Ce n'est alors qu'une question de temps avant que l'attaque ne se renouvelle !

Pour la plupart des maladies, la médecine Chinoise y voit deux facteurs principaux:

- les facteurs cosmologiques externes (appelés les "6 excès" que sont le froid, la chaleur, l'humidité, la sécheresse et le feu) plus communément, les conditions météo qui tendent à affecter l'organisme en établissant des conditions favorables à a prolifération des microbes; Quant ces conditions sont corrigées, les microbes ne peuvent plus proliférer et la maladie disparaît !

Ces fameux "6 excés" n'affectent évidement pas tout le monde de la même manière et certains personnes plus robustes que d'autres ne connaissent pas de soucis particuliers, cependant, lorsque au cours d'une saison (d'été par exemple), les températures chutent brutalement, il n'est pas rare de voir une épidémie de grippe arrivée, conséquence d'une anomalie extérieure 

 

- les facteurs émotionnels internes dit des "7 émotions", il s'agit en réalité des non moins connus "Ying-Yang" (qui ne peuvent exister l'un sans l'autre) et des fameux 5 éléments; Maintenues dans certaines limites, les émotions n'engendre pas de réels problèmes, lorsqu'elles sont "incontrôlables", elles peuvent causer de très graves liaisons aux viscères et par là même ouvrir la porte aux maladies et contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, c'est moins l'intensité des émotions que leur durée qui est susceptible d'endommager l'organisme; Ces maladies sont le plus souvent d'ordre psychosomatiques (dont on fait souvent peu cas en occident ou pire, dont on se moque en répondant: "c'est dans ta tête" !) et les dommages qu'ils peuvent créer sont réels, ils sont justement un des premiers soucis du médecin Chinois ! 

Les émotions extrêmes si on les laisse suivre leur cours trop longtemps blessent ls organes internent et permettent alors aux maux extérieurs de s'infiltrer dans l’organisme ou de s'y développer en maladie à la faveur d'une faiblesse pré-existante.

Les "7 émotions" sont la joie, la colère, l’anxiété, l'affliction, la peur et l'appréhension, en voici quelques exemples que chacun aura remarquer:

Chez une personne excessivement joyeuse, l'esprit se disperse et perds sa concentration et sa cohésion, le coeur étant le siège de l'esprit, une joie excessive blessera le coeur disent les anciens textes Chinois.... à l'inverse, si il y a colère, c'est un afflux de sang excessif que contrôle le foie et au lieu de s'éteindre et de se contrôler, elle se nourrit d'elle même, elle appauvrie le sang et blesse le foie qui est particulièrement fragile et sensible face à ces excés !!! 

Chez la personne anxieuse, le Qi est bloqué et ne circule plus correctement ce qui nuit aux poumons et en moindre mesure au gros intestin ce qui se retrouve souvent chez les personnes souffrant d'ulcères aux ... intestins !

La personne qui à peur sera elle défaillante à coup sûr au niveau des reinscar c'est ici qu'est concentrée sa volonté ! Une peur excessive blesse alors les reins et des reins bléssés augmentent le sentiment de peur... on rentre ainsi dans un cercle vicieux bien difficile de se sortir par soi même ! 

Toutes les autres maladies qui ne se rangent pas ici ont des causes diverses et non prévisibles comme les blessures et traumatismes, les intoxications alimentaire et les épidémies majeure.

 

Comment diagnostiquer une maladie ?

Les médecins Chinois ont recours à 4 méthodes fondamentales pour cela: l'entretien, l'observation, l'écoute et le toucher - Beaucoup d'indices aide un médecin lorsque vous entrez pour une consultation;

Alors qu'il vous parlera, il remarquera à la fois votre teint, le blanc de vos yeux, vous fera tirer la langue afin d'en voir son aspect (sa couleur, son épaisseur, le dessin central, etc...) et prendra enfin vos poux (en appliquant 3 doigts sur votre artère radiale - de chaque poignet - qui réunit 3 points principaux sur lesquels il appliquera une légère pression et qui feront ainsi apparaître 3 autres pouls supplémentaires ce qui fait un total de 12 qui le renseigneront justement sur vos 12 organes vitaux en sachant que chaque poux peut donner jusqu'à 30 informations...) qui restent pour lui un des principaux éléments de "recherche" (il y voit en effet ce que l'organe a pu subir, ce qu'il subit au moment présent ou les faiblesses qui pourraient à l'avenir engendrer une maladie) afin de vous préscrire un traitement adapté durant lequel il restera en contact étroit avec vous et il adaptera régulièrement le dosage.

 

 

Untitled

 

Les ingrédients et la préparation:

Alors que lorsque l'on rentre en Chine dans une petite boutique de médecine Chinoise, on ressent une certaine ambiance, en Occident, la méthode de préparation fait encore sourire nombres de sceptiques qui se demandent pourquoi ces plantes ne sont-elles pas tout simplement mis en capsule qui faciliterait la prise, la réponse Chinoise à cette question est simple: la méthode Occidentale moderne n'est peut-être pas celle de la nature...

Une plante comme le ma huang qui est désormais connu pour sa substance chimique reconnu comme le meilleur traitement contre l'asthme bronchique, est devenu rare en Asie car l'Occident en achètes des tonnes pour son industrie pharmaceutique car sa composition permet de soulager immédiatement le patient; Le problème, c'est que les dosages prescrits sont souvent trop fort et que la préparation "raffinée" sous forme de capsule entraîne des effets secondaires fréquents et parfois graves car il stimule le muscle cardiaque et élève la tension artérielle qui rends le malade nerveux lui faisant subir sur le long terme une situation non inacceptable !

Pour le même médicament, les Chinois quant à eux prennent le ma Huang sous sa forme naturelle, avec une action plus lente mais sans aucun effet secondaire, il faut d'ailleurs l'associé à d'autres plantes (faisant office de tampon) lors de sa prescription pour qu'il soit parfaitement assimilé par l'organisme  ! 

On voit donc à quel point la méthode de préparation est particulièrement efficace et peut se révéler primordiale dans certains cas .

Il parait évident que malgré toutes ces connaissances, la médecine Chinoise n'est pas "miraculeuse", il faut qu'un effort conjoint entre le patient et son docteur se fasse, comme dans le titre, la prévention est aussi important (sinon plus) que la guérison , elle repose sur 2 notions: le patient doit apprendre à cultiver de bonnes habitudes (hygiène de vie et santé) et le médecin doit détecter et soigner les maladies dont son patient peut faire l'objet à travers toute une palette de possibilités que sont :

 

- l'acupuncture: traitement des points d’énergie avec des aiguilles selon les différents méridiens.

- l'acupression: idem à l'acupuncture mais avec les doigts.

- les massages: simple et efficaces, ils permettent de libérer les blocages.

- la moxibustion: on brûle une petite mèche de moxa qui à quelques mm de la peau permets d'avoir là aussi des effets communs avec l'acupuncture.

- les cataplasmes: mélangés à l'intérieur, on retrouve les principales herbes qui servent aussi assez souvent dans les maladies de peau.

- Les décoctions: que l'on fait soit même en faisant bouillir généralement à feu doux pendant 30 minutes, puis 10 minutes supplémentaires, etc ...   

- La diététique: évidement, comme on l'a vu plus haut, elle permet de maintenir l'équilibre du Qi qui sans lui...

 

Cimg7524

 

*****

 

En Mars 2008 un accord à été signé à Pékin par notre ministre de la santé pour que les chercheurs franco-chinois travaillent sur des médicaments et des thérapies qui pourraient soigner bien des cas.... Un comité scientifique franco-chinois disposera de 10 millions€ sur 5 ans pour explorer les possibilités des quelques 150.000 plantes médicinales chinoises et autres thérapies chinoises qui ont déjà fait leur preuves.

"Au bout de cinq ans de recherche, nous espérons pouvoir introduire en France des traitements curatifs qui n'y existent pas. Nous pensons à des médicaments pour des maladies pathologiques, comme l'arthrose, l'ostéoporose, des syndromes métaboliques tel le diabète"

Quelques laboratoires étaient présents (Pierre Fabre, Ethypharm ou encore Servier) lors de cette signature, des laboratoires qui, il ne faut pas se leurrer attendent attendent surtout un débouché sur un chiffre d'affaires important, des partenariats et un développement conséquent de leurs activités en Chine....

Attention, en France apparaissent depuis quelques années de nombreux stages et cycles de formation afin d'obtenir un diplôme... bien évidement, ces stages n'ont pour la plupart qu'un but "financier" pour leurs auteurs car la médecine Chinoise ne s'apprends pas en un an et encore moins en quelques semaines, c'est tout au long d'une vie que l'on essaye d'en comprendre les tenants et aboutissants !!!  

Comme on a pu le voir plus haut, l'un des procédés d'investigation les plus marquants de la MTC est sans conteste la palpation des pouls et en particulier celle du poul radial conditionné par le passage du sang (Xue) et du souffle (Qi) - La MTC s'est toujours appuyée sur des faits et sur la pratique, cautionnée par la réussite et surtout s'adaptant aux différentes situations... de tout temps, la dialectique du Yin et du Yang, la permanence du mouvement, l'impermanence de toute chose ainsi que les éléments de la nature ont imprégnés la civilisation Chinoise.

Elle porte l'empreinte de la simplicité et si l'on s’intéresse à l'origine des maladies, il existe trois causes principales: les conditions climatiques, la constitution et l'alimentation, et enfin (et non des moindres) les émotions.

Le système: Pour l'élaboration d'un traitement, il faudra tout d'abord identifier la racine du mal (la maladie), puis les branches (c'est à dire les symptômes) et enfin la constitution du malade (du point de vue physique et mental), ainsi,on pourra traiter la cause et éliminer la pathologie, traiter les symptômes et soulager le patient avant de soutenir la constitution et renforcer l'efficacité du traitement afin de prévenir une éventuelle rechute e donc permettre la prévention !

 

 

*****

 

Mbuddha

 

Une autre forme de médecine existe également depuis très longtemps, il s'agit de la médecine Tibétaine qui elle, se sert principalement des cristaux qui servent à confectionner des des drogues puissantes et particulièrement efficaces mais aussi très dangereuses si elles sont mal utilisées...

Suite à un diagnostic identique à la médecine Chinoise (à savoir la prise des différents pouls) les remèdes (que ce soit des plantes ou des cristaux) utilisés également dans le Nord de l'Inde, au Laddak ou encore au Zanzkar où de grands "professeurs" appelés "amchis", (pratiquants en médecine traditionnelle) continuent de soigner leur patient avec ces pierres magiques qu'ils récoltent au cours de longues marches entreprisent généralement tous les 4 ou 5 ans;

Souvent mélangée avec un liquide (eau ou lait de yak qui pour ce dernier empêche les effets toxiques dus à l'ingestion des cristaux), la précieuse poudre est alors appliqués sur la partie malade ou douloureuse ou transformée en petites pilules.

 

 Tibetan-medicine-pills

 

Un rituel plutôt anecdotique (pour nous occidentaux !) est également de mise pour la récolte de certaines plantes, qui ne doivent être récoltées que par des garçons de 8 ans (!!) qui ont le cœur pur et qui ne "souilleront" donc pas les poisons mentaux et les mauvais esprits qui habitent les hommes à l'âge adulte.... 

Aujourd'hui, si les Tibétains sont encore très attachés à leur médecine et à leur "amchis", l'ouverture des voies de communication et les déclarations des médecins locaux ayant appris la médecine occidentale, de nombreuses voix s’élèvent pour dire que la médecine venu "d'ailleurs" est plus efficace et plus rapide, ce qui quelque part est un peu "vrai" dans des pathologies lourdes, mais ce discours oublie de préciser une fois encore les risques et les effets secondaires de ces traitements qui ne sont souvent que des "pansements" qui une fois encore ne guérissent que rarement la cause du mal... sans doute parce que ces "nouveaux" médecins n'ont pas encre assez de recul pour analyser les effets pervers de notre médecine occidentale qu'ils voient comme une solution miracle !   

  

Cre

.



28/05/2008
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres