Chine - Tibet- Nepal

Chine - Tibet- Nepal

"GREEN CHINA"

 

Et si la Chine nous montre l'exemple.... ?

Difficile à croire il y a seulement une decennie en arrière, il est desormais evident que ce pays qui est reconnu comme étant l'un des plus pollueur au monde est bien decide a se rachetter une bonne conduite: partout on trouve desormais des panneaux solaires, sur les toitures des grandes villes, les scooters sont a 95% electriques, les taxis le deviennent peu a peu, des hotels naissent en obtenant le fameux label 5* pour leur construction en "energie positive", et le "bio" fait son entrée dans les grandes surfaces et surtout das les esprits des consomateurs... tout n'est pas gagné mais le premier pas est fait et comme chacun sait, lorsque la Chine avance, rien ne l'arrete ...

Solution à la crise alimentaire, réduction des émission de GES, amélioration des liens entre résidents… L'agriculture en milieu urbain est plébiscitée pour ses multiples avantages, à Pékin, la pratique rentre même dans les mœurs.

De la terre à la place du charbon

Le passage au chauffage collectif dans le quartier Dongchengqu a eu une conséquence inattendue, auparavant le charbon était partout présent; Une résidence collective typique consacrait plus de 20 m2 au stockage des réserves de combustible pour l'hiver ! Avec le nouveau système, cette surface collective n'a plus de raison d'être. Après un rapide débat sur la fonction à donner au lieu, les résidents de la plupart des résidences du quartier se sont accordées pour transformer ces espaces en "jardins" - Ainsi, 5.000 foyers se sont transformés en 2011 en agriculteurs amateurs et le 11 mai, ils ont reçu des semis et plants (concombres, tomates, piments, etc...) de la part de la fondation charitable de la société Sino-Ocean.

Retour de la terre dans l'enthousiasme

D'ici 3 mois, chacun pourra manger les légumes qu'ils ont plantés eux-mêmes, moins cher, c'est en plus bien meilleur que ce qu'ils achètent au marché !

Dans ceratines residences, ce ne sont pas seulement l'ancienne réserve à charbon qui est utilisée, mais les cuvettes sur les balcons, coins entre 2 murs, espaces inutilisés… tout y passe.

Chacun a rapidement regarder le cote financier et les "nouveaux agriculteurs" qui ont fait l'addition en fin de mois ont rapidement constater que ce genre de culture peut leur faire économiser une bonne partie de leur budget alimentation ! (sans parler de la reduction des besoins de déplacements pour aller faire ses courses) -  D'autre part, l'eau domestique est très souvent réutilisée pour arroser ces plantations urbaines ce qui permet là encore de voir plus loin en terme de developpement durable, une expression encore inconnu dans la bouche des Chinois il y a seulement deux ans en arrière; Enfin, la vie sociale des retraités est fortement enrichie car cela fait une "activité" en commun de plus pour des voisins qui se parlent de moins en moins

* * * *

La Chine pense aussi deplus en plus à l'avenir et à l'amélioration de la performance énergétique des bâtiments de l'administration qui doit intervenir entre 2011 et 2015, des objectifs ambitieux et pour la première fois publiés ! 

Le ministère des finances et le ministère de la construction ont publié un plan détaillé des objectifs pour la période du douzième plan quinquennal (2011-2015). D'autre part, un audit énergétique sera systématiquement réalisé pour les constructions dont la consommation énergétique par mètre carré est supérieure à la moyenne, ainsi que pour tous les édifices qui consomment plus de 1.000 tonnes d'équivalent charbon par an, même s'ils sont performants par unité de surface;  Les bâtiments dont la performance énergétique est la meilleure seront mis en avant comme modèles à suivre par les gestionnaires du patrimoine immobilier public - Le texte publié par les deux ministères prévoit de désigner plusieurs "villes pilotes de la réduction de la consommation". Si les villes de la liste n'ont pas encore été déterminées, les objectifs  leurs sont déjà imposés : réduction de 20% de la consommation par m2 en 5 ans, et de 30% pour les grands bâtiments (le seuil pour ces "grands bâtiments" est fixé à 4 millions de m2).

Pour mettre en place les grands chantiers qui permettront de réaliser ces objectifs, le gouvernement central va mettre la main à la poche, le ministere des finances subventionnera a hauteur de 20 Y/ m2 (soit environ 2,17 €) les travaux de rénovation, isolation… le reste du budget sera a trouver au niveau local.

****

Septembre 2011, Lors d'une conférence sur la conservation de l'eau, le ministère de la Ville et de la Construction a publié des chiffres intéressants concernant la réduction de la consommation moyenne par habitant. Les représentants des villes les plus économes ont été appelés à la tribune pour partager leur expérience !

En moyenne, la consommation par habitant a chuté en 10 ans de 30 %, passant de 517,9 litres en 2000 à 364,7 litres en 2010. Cette performance dans les économies d'eau a permis d'annuler la forte progression urbaine entraînée par un exode rural massif pendant la même période. Ainsi, la consommation des villes chinoises est restée stable à 50 milliards de m3/an.

Les meilleurs éléves en la matière sont Shenzhen et Kunming qui se sont distingués pour leur progrès considérables et leur maire respectif devront faire un exposé détaillé de leurs politiques en la matière, esperant ainsi que leurs bons résultats soient peut-être un jour   généralisés à l'ensemble du territoire chinois...

****

 

Janvier 2012 -  Alerte Rouge : Près de 20 % des supermarchés utilisent encore des sacs plastiques pour envelopper la viande et d'autres plats cuisinés, des sacs pourtant interdits; L'International Food Packaging Association , une association non gouvernementale, s'est rendu dans 46 supermarchés au cours des six derniers mois à Beijing, Shanghai et Shenzhen, et a trouvé que près d'une grande surface sur cinq  utilisaient encore des emballages en polychlorure de vinyle (PVC) et d'aprés le Président de l'association, la situation pourrait être encore pire dans les petites villes et les zones rurales - Le DEHP serait de plus utilisé pour rendre le plastique plus "mou", mais ce fameux DEHP serait particuliérement dangereux pour la sant: selon un professeur de l'Institut des Sciences de Taiwan, le DEHP est 20 fois plus toxiques que la mélamine, le coupable de la  tragédie de 2008 au cours de laquelle six enfants sont morts et 300.000 ont été gravement touchés !

Un danger potentiel que la majorité des Chinois ignorent totallement... ils continuent d'acheter leur viande emballée dans ces films PVC, quant aux employes des supermarches, ils ne peuvent eux aussi que faire ce que leurs employeurs leur ont demande, c'est à dire, emballer avec ce qui est prévu !

 

Tapis vert ou regard d'un Chinois en France.... Et oui, tout n'est pas rose en Chine mais il existe quelques habitudes qui semblent bien montres que l'on a aussi bien des "travers", à commencer par nos habitude d'esthétisme, et je ne parle pas de mode, mais ici comme partout en Asie, le linge est entendu aux balcons, et séche au soleil a l'extérieur, alors que bien souvent en France, on utilise en un sèche-linge... les Français utilisent trop de produits de nettoyage, comme les détergents et les désinfectants, dans la cuisine, chaque produit a sa fonction : un pour nettoyer le plan de travail, un autre pour l'évier et un autre encore pour le robinet, etc... leur classification permet un résultat optimal, mais en fait, ces nettoyants (on ne parle pas des produits bio qui en pourcentage restent infimes) contiennent des substances chimiques qui polluent l'environnement de manière definitive, les Chinois préferent remplacer ces produits par des trucs de grand mére: pour nettoyer la saleté et les tâches d'huile, le vinaigre, la poudre alcaline et le dentifrice sont très efficaces, pas cher et bien plus écologiques que les produits chimiques !

Alors, si pour une fois on apprenait les uns des autres ?

****

Novembre 2012: Malgré les critiques et malgré des aspects encore trop négatifs, la Chine continue son bonhome de chemin en matière d'environement; Il faudra sans doute du temps avant qu'elle ne deveinne l'exemple absolu en la matière, mais il n'empêche qu'en dehors d'une volonté de transparence toujours plus grande de la part des autorités, la lutte pour changer le systéme énérgétique ne cesse de s'ameliorer - Evidement le charbon continue d'exister, évidement l'industrialisation et l'urbanisation rapides des deux dernières décennies n'ont rien fait pour arranger les lourdes charges environnementales qui reposent sur certaines villes mais les efforts sont bien réels pour transformer sa situation.

Dans la province du Shanxi par exemple, le changement a été spectaculaire: une ville  comme Linfen qui a été répertorié comme « la plus polluée » parmi 113 grandes villes chinoises pendant trois années consécutives (entre 2003 et 2005), le gouvernement local a lancer une grande campagne de nettoyage, a fait fermer plus d'un millier d'usines et imposer des normes trés strictes sur celles toujours en activité et dans lesquels les employés ont fusionnés en retrouvant un emploi.

Les résidents ont ainsi laisses tombes le charbon de bois et sont passés au gaz naturel  pour plus de 85% des ménages de la ville ! (des changements radicaux rendus possibles avec une évaluation permanente des fonctionaires en charge des "travaux", des fonctionaires qui ont reçus des primes et promotions liées aux efforts deployés pour améliorer l'environnement urbain) - Les fonctionnaires ont ainsi non seulement fermé les usines très polluantes, mais aussi pris des mesures pour rendre la ville plus « verte » , un grand parc a été ouvert sur les rives de la rivière ce qui a aider à absorber les polluants et à rendre l'air plus pur.

Depuis des années, la croissance économique Chinoise a été alimentée par une surexploitation des ressources naturelles, entraînant la dégradation de l'environnement qui a au final incité le gouvernement à redoubler d'efforts en matière de protection de l'environnement, en remplacement d'une pratique de la réalisation d'une croissance à tout prix; Le Président Hu Jintao a déclaré dans un discours prononcé durant le 18° congrés du Parti Communiste que

 "la Chine doit donner la priorité aux progrés écologique et doit travailler dur pour construire un beau pays et parvenir à un développement durable et viable".

Linfen fait donc ce qu'il faut pour tenter de préserver au mieux son environnement, la  province, qui fournit plus de 70 % du charbon de la Chine, est en train de se tourner vers le développement durable, plus de 3.000 mines ont été fermées depuis le lancement des réformes en 2008, la province du Shanxi a également apporté des modifications à la taxe sur le charbon et favorise les industries de substitution.

 

 

2013: année du Serpent

Selon un document publié récement par le Ministere des Finances et celui du Logement, le pays s'est engagé à ce que au moins 30 % des constructions soient des immeubles écologiques d'ici à 2020, pour cela il faudra que la construction respecte des normes séveres en matière de récupération et en particulier sur le recyclage de l'eau, leterrain sur lequel le batiment sera construit, les materiaux de construction employés, le mode d'energie interne, le recyclage des eaux usées, le recyclage des orduires, etc... il existe même des étoiles (entre 1 et 3 *) selon le niveau atteint .

C'est le 9 janvier dernier que s'est tenu une conférence sur le travail énergétique pour 2013; C'est au cours de celle-ci qu'a été avancé l'objectif prioritaire du secteur Energétique pour l'année, et qui consistera à développer la production de l'électricité photovoltaïque distribuée avec une puissance installée de 100 millions de kW prévue d'ci le mois de décembre !

De nombreux experts se sont accordés pour dire que "l'objectif 2013" a plus que doublé par rapport à 2012, année où le secteur photovoltaïque, en grave surcapacité de production, était dépendant de manière excessive de la demande extérieure, si bien que les entreprises concernées connaissaient toutes des difficultés de gestion et que la chaîne industrielle était au bord de l'effondrement.

Depuis, le gouvernement a lancé des mesures politiques de soutient du secteur photovoltaïque et augmenter le taux d'utilisation des énergies vertes dans le pays, depuis Novembre 2012, les entreprises bénéficieraient de services gratuits tout au long du couplage au réseau d'électricité et pourraient utiliser l'électricité produite par elles-mêmes et connecter au réseau le surplus de production; Par ailleurs le Gouvernement a annoncé avoir accorder un budget de 7 milliards de yuans destinés aux divers projets dont la desserte des regions rurales actuellement parents pauvres du systeme.

Ainsi, selon les rapports, la puissance installée de l'électricité photovoltaïque a atteint 7 millions de kW en 2012 en Chine, contre 3 millions de kW en 2011, et elle devrait être de 10 millions de kW pour 2013, soit 50 % de plus qu'en 2012 !

 



27/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres