Chine - Tibet- Nepal

Chine - Tibet- Nepal

ACTUALITES ( janvier a decembre 2011)

 

Jeudi 24 Mars 2011

Tenzin Gyatso, nom du Dalai Lama, vient, une fois de plus, de nous surprendre... Chef du gouvernement Tibétain, en exil à Dharamsala, il vient de donner une nouvelle preuve de son grand pouvoir d'adaptation au monde qui l'entoure. À 76 ans, il déclare renoncer au pouvoir politique qu'il cumulait jusqu'ici avec son rôle de chef spirituel.

Il nous annonce donc que l'autorité politique Tibétaine sera assumée par un premier ministre élu démocratiquement par les quelque cent mille exilés qui l'ont suivi dans son exode - Tenzin Gyatso et ses treize prédécesseurs ont été désignés à vie comme chefs d'état, pas un n'a exercé de dictature, tous ont prôné le respect et la tolérance, tous ont vécu dans la simplicité, tous ont commis des erreurs et s'en sont excusés en rectifiant  leurs propos en fonction du respect dû à l'être humain.

Certains accusent Tenzin Gyatso de manger à tous les râteliers, son exil hors du Tibet, investi par les forces chinoises, a été protégé par les troupes américaines envoyées par la CIA

Mao qui a plusieurs fois rencontré le Dalai Lama,  ferme les yeux et ne s'oppose pas à la fuite des Tibétains qui franchissent l'Himalaya.

Que pense-t-il de la violence ?

 "La guerre doit être reléguée dans les poubelles de l'Histoire"

La laïcité ? il est pour, il vient de le déclarer sans équivoque. 

L'avortement ? Le bouddhisme condamne tout acte qui interrompt une vie, là encore, le Dalai Lama affirme le principe, mais lui apporte des nuances (l'avortement est acceptable quand un enfant handicapé va naître, quand la mère, traumatisée, a conçu à la suite d'un viol, quand la grossesse, non planifiée, affecte une femme qui se trouve matériellement dans l'impossibilité d'élever un enfant, etc...).

L'homosexualité ? Le bouddhisme proclame que les organes sexuels des humains sont faits pour la procréation et il l'affirme avec courage.

Gais et lesbiennes s'insurgent, alors le Dalaï-lama repense sa position, il reconnaît son erreur et s'en excuse :

 l'important, dans un couple, qu'il soit hétéro ou homo, est l'amour et le respect mutuel entre les conjoints"

Le végétarisme ? Il y tient, mais un jour, son médecin lui prescrit de manger un peu de viande, il se soumet....

 

 

28 Avril 2011

Il y a un plus d'un mois, les Tibétains commémoraient la révolte sanglante de mars 2008 contre la domination chinoise. Mais à cause de la censure des autorités de Pékin, pas une image n'était sortie de la région… jusqu'à celles-ci: France24_Tibet

 

Mardi 24 Mai 2011

Dans une ènième tentative de justifier l'occupation du Tibet par la République Populaire de Chine, le gouvernement local au Tibet a fêté fastueusement l'anniversaire de la signature sous la contrainte de "l'accord en 17 Points " mettant officiellement fin à la "libération pacifique du Tibet", pays envahi par l'armée chinoise en 1950.
Le 23 mai 2011, l'agence officielle Xinhua indiquait que:

 "la libération pacifique du Tibet avait "fondamentalement expulsé les forces impérialistes, sauvegardé la souveraineté et l'intégrité territoriale du pays, réprimé diverses forces sécessionnistes et maintenu l'unification nationale et l'union ethnique".

Pourtant, cet accord en 17 points n'a jamais été respecté et 60 ans plus tard, l'opposition à l'occupation chinoise ne cesse pourtant pas et s'affirme de jour en jour plus forte.

Lors d'un symposium tenu dans le Grand Palais du peuple à Pékin, Jia Qinglin, président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois, a déclaré que depuis 60 ans, le Tibet avait réalisé des progrès considérables sous la direction du Comité central du PCC et grâce au soutien de la nation.... Depuis que les habitants issus de divers groupes ethniques du Tibet sont devenus leurs propres maîtres, l'économie s'est développée rapidement, les conditions de vie se sont notablement améliorées, les croyances religieuses sont suffisamment respectées, la culture traditionnelle est bien protégée et la protection de l'environnement considérablement renforcée !

Les fameux 17 points :

  1. une occupation militaire et non une libération pacifique
  2. Les Tibétains : une nation, et non une minorité
  3. La domination par la force et non par le consentement
  4. La pauvreté et non la prospérité
  5. Le Dalaï Lama : une icône de la paix et non un loup
  6. La langue : facteur d'assimilation et non de protection
  7. L'occupation, ce ne sont pas des vacances
  8. L'oppression et non l'émancipation
  9. Répression religieuse et non liberté
  10. Crise au troisième pôle
  11. La colonisation avec ses caractéristiques chinoises
  12. Obliger les nomades à abandonner les pâturages
  13. Le chemin de fer au Tibet
  14. Contrôle du château d'eau
  15. Une longue vie : pas pour les dissidents
  16. Une seconde révolution culturelle
  17. Le bonheur à la pointe du fusil

 

 

Mardi 24 Mai 2011

Lobsang Sangay, est le nouveau Premier Ministre elu du gouvernement Tibetain en exil, on le voit ici parler a Dharamsala mardi 24 Mai 2011 alors que la reunion porte sur d'eventuels amendements a la Constitution...

 

 

SAMEDI 28 MAI 2011

La situation actuelle demeure toujours tendue dans la région de "Ngaba", au Tibet oriental, alors que les autorités chinoises continuent d'arrêter des moines tibétains...
Des milliers de policiers chinois armés ainsi que des forces paramilitaires ont été déployés, les journalistes étrangers se sont vus interdire d'entrer au Tibet depuis les manifestations qui ont suivi l'immolation de Phuntsok
, coïncidant avec le 3°anniversaire des violentes manifestations contre les lois chinoises au Tibet.
Le 12 mai, Lobsang
Choepel, 19 ans, moine du monastère de Kirtia été arrêté au sein du monastère et mis en détention - Son lieu de détention et le motif de son arrestation ne sont pas connus,les autorités ont coupé court aux paroles ou témoignages des gens portant sur les questions politiquement sensibles en les accusant de divulgation de "secrets d'Etat", "séparatisme", "diffamation" et de crime de "subversion".


Le Vénérable Lobsang Yeshe et Kanyag Tsering, coordonnateurs pour les médias du monastère de Kirti basé à Dharamsala, disent que la principale question posée par la presse étrangère est :

''Quel est le nombre de soldats presents à Ngaba, dans la région du Tibet oriental ?''

Jusqu'à présent seul un nombre "estimé" par les témoins locaux avait pu être donné mais recement un correspondant a indiqué avoir entendu dire par un soldat chinois qu'il y avait 55.000 soldats déployés dans Ngaba... Il s'agit d'une première estimation provenant du côté chinois, elle reste a etrte verife mais elle donne une idée de la répression en cours partout dans le Comté de Ngaba...

"Ces jours-ci, des soldats, des policiers et les forces de la police spéciale, avec différentes armes, maintiennent le blocus du monastère de Kirti, à l'intérieur et au dehors, ils divisent les moines du dortoir en groupes de 20 et tiennent des réunions dites de 'rééducation patriotique religieuse' dans les bâtiments du dortoir des moines. Ils posent beaucoup de questions et quand les moines ne peuvent donner les réponses que les fonctionnaires veulent entendre, il semblerait qu'ils soient arrêtés sans que l'on ai de détail sur des cas individuels".

Aux environs du 2 mai, Lobsang Dargye, moine de Kirti, dont la famille est n°2 de la municipalité de Meruma, a été condamné à 3 ans de prison parce qu'il a commis le crime de dire ce qu'il pensait devant des fonctionnaires et des soldats durant les réunions de "religion patriotique"....

 

 

Mercredi 1°Juin 2011

Au monastère de Drepung, près de Lhassa, les forces armées chinoises sont venus perturbes une fois encore la fête religieuse de "Saga Dawa" (souvent connu sous le nom de Vesakdans les autres pays Bouddhistes) et mis le monastère sous surveillance et contrôle strict depuis le 31 mai.
Ici, il est de la responsabilité des moines de Hardhong d'effectuer les rituels nécessaires pour Saga Dawa, mais depuis 2008, malgré l'envoi de demandes formelles aux autorités compétentes, ils n'ont pas été autorisés à célébrer l'événement dans leur monastère !

Une image qui date de 2010...

Selon le TCHRD (le Centre Tibétain pour les Droits de l'Homme et la Démocratie), les autorités ont toutefois donné cette année l'autorisation au monastère de Drepung de célébrer Saga Dawa.... De ce fait, à la fois les laïcs et la communauté monastique se préparaient à profiter ensemble des célébrations.
Mais le 31 mai vers 
13h00, quand le jeûne de deux semaines était sur le point de commencer, une unité de police est soudainement entrée dans l'enceinte du monastère, forçant tout le monde à arrêter les activités religieuses et renvoyant les gens !!!

Depuis, environ 60 policiers et agents de "ré-éducation légale", armés d'armes à feu, de casques et de boucliers patrouillent constamment dans la rue juste à l'extérieur du monastère en surveillant toutes les activités des moines.
Parmi les forces d'occupation se trouvent 3 cadres de haut rang du Parti communiste, y compris le Vice-président de la "Région autonome du Tibet" (TAR) et un Vice-président du Congrès.

Le TCHRD signale que ces autorités contrôlent maintenant toutes les activités du monastère de Drepung d'autant que depuis 2008, un petit groupe d'officiers de police stationnent au monastère sous prétexte de protéger l'ensemble en cas d'incendie; L'organisation se dit consterné par le niveau d'intrusion dans la vie religieuse des Tibétains et le mépris flagrant envers la liberté de religion et de pratique, et appelle le gouvernement chinois à mettre fin immédiatement à cette procédure excessive indamissible...

 

 

Mardi 7 juin 2011

Le Tibet "profite" d'un des ensoleillements les plus favorables de toute l'Asie, les  installations solaires (fours de cuissons, chauffe eau et même des moulins à prière solaire !) s'y multiplient dans tous les domaines; En moyenne, le territoire reçoit plus de 3.000 heures de soleil chaque année !

De grands projets sont evidement en cours, ainsi, dans la ville de Yang, située à 90 km de Lhassa, une centrale PV de 10MW est en cours de construction depuis le mois de mars. Investissement : 24 millions d'€) - A Xigaze , c'est un projet de 30MW qui est en route et dejà un autre a vu le jour dans la région de Nari !

Mais pour passer à la vitesse supérieure, il faudra résoudre trois problèmes....Au niveau  politique tout d'abord, plus qu'instable dans une région qui l'est tout autant... Ensuite au niveau technologique, enfin au niveau des ressources humaines. Difficile de convaincre le personnel qualifié, qui ne manque pas d'opportunités ailleurs en Chine, de venir vivre à 4.000 m d'altitude, dans une région qui oppsode depuis longtemps les pro Tibetains aux gouvernement Chinois... car ils sont beaucoup de jeunes chinois a rever de passer une semaine de vacances pour voir le Potala et la beauté des hauts plateaux, mais bien peu  envisagent d'y passer des années pour travailler...

 

Lundi 13 Juin 2011

Ce que l'on pressentait touts est tombe, la nouvelle officielle: selon les agents de voyages et les experts du Tibet, les autorités chinoises ont interdit les voyages au Tibet prévus en juillet 2011, les agences de voyage de Lhassa et de la province du Sichuan font mention d'instructions du gouvernement pour limiter le voyage au Tibet aux seuls citoyens chinois.
L'instruction a été donnée à l'approche des événements organisés par Pékin pour marquer le 60° anniversaire de la "libération pacifique" du Tibet par la Chine et le 90°anniversaire de la Fondation du Parti communiste chinois.

"Aucun étranger ne peut voyager à Lhassa, il s'agit d'une décision prise par le gouvernement et nous ignorons pourquoi, nous ne savons pas quand l'interdiction sera levée, mais nous croyons qu'elle sera levée après le 20 juillet".

Un autre agent de voyages à Lhassa a pourtant déclaré :

"Pour tout voyage au Tibet, il faudra attendre après le 26 juillet, aucune agences de voyages n'emmènera d'étrangers au Tibet. Il doit y avoir quelque chose de politique, quelque chose que le gouvernement ne veut pas qu'ils voient"...

Vous aurez remarquer le drapeau Chinois flottant devant le Potala...

English version: Chinese authorities have blocked foreign travel to Tibet in advance of politically sensitive anniversaries scheduled for some time in July, according to travel agents, Tibet experts...
Travel agencies in Lhasa and in China's southwestern province of Sichuan cited government instructions to restrict travel into Tibet only to Chinese citizens.
The instruction came ahead of events organized by Beijing to mark the 60th anniversary of the "liberation" of Tibet by China and the 90th anniversary of the Chinese Communist Party's founding !

"No foreigners can travel to Lhasa, this is a decision by the government and we don't know why - we don't know when the ban will be lifted, but we think it will be lifted after July 20."
Speaking separately, a travel agent in Lhasa said, "Any travel to Tibet will have to wait until after July 26."

Pendant ce temps sa Sainteté le Dalai Lama a livré samedi matin un message émouvant devant des milliers de partisans à Melbourne, expliquant que si l'argent peut aporter un "bonheur matériel temporaire", la clé de la paix intérieure restent la Compassion et l'affection. Pendant son discours sur le véritable sens de bonheur, Sa Sainteté a recommandé le pardon, la tolérance et la patience expliquant que bien souvent la frustration et la solitude dont souffre l'humanité sont causés par le manque  d'affection et l'avidité, et que pour créer un monde plus heureux, il fallait apporter de  "l'affection" à nortre société.

 

Vendredi 8 Juillet 2011

Malgre les risques encourus en ce moment, ce sont des milliers de Tibétains qui ont defier les interdictions gouvernementales pour célébrer le 76° anniversaire de Sa Sainteté le Dalaï Lama, à Kardzé au Tibet oriental.
Des Tibétains campaient dans des tentes sur les pentes de la colline de Machen Pomrar en prévision des célébrations, plus de 10.000 Tibétains ont rejoint les nonnes, transportant des drapeaux nationaux tibétains et criant des slogans pour le retour de Sa Sainteté le Dalaï Lama et la liberté religieuse au Tibet, lorsqu'ils ont été empêchés de continuer la cérémonie religieuse par plus de 500 membres du personnel de sécurité chinois.

L'Administration centrale tibétaine, dans un document d'information sur les manifestations pacifiques de Kardzé publié le 7 juillet, décrit la situation comme "sombre et tendue":

"Il est clair que la situation des Droits de l'Homme à l'intérieur du Tibet, en particulier dans la région de Kardzé, se dégrade avec une augmentation spectaculaire de brutalité et de répression chinoises - Avec ce type de mesures répressives imposées par les autorités chinoises, il existe une possibilité d'augmentation des manifestations à n'importe quel moment et donc d'arrestations de nombreux Tibétains dans la région de Kardzé"

 

MARDI 12 JUILLET 2011

Selon les informations reçues par le Centre Tibétain pour les Droits de l'Homme le 5 juillet dernier, le "tribunal du peuple du Comté de Kardzé" a récemment condamné 13 Tibétains parmi les nombreuses personnes arrêtées, entre autre Sonam Choegyal et Sonam Nyima, tous deux âgés de 19 ans et condamnés à 3 ans d'emprisonnementn, pour les 11 autres, le Centre n'a pas pu recueillir de renseignements.
Pourquoi ? parceque le 24 juin ils avaient manifester à Kardzé alors que les autorités chinoises ont contraint et réprimé les monastères et la population dans le Comté de Kardzé.

Les moines Lobsang Choejor et Jampa Wangchuk ont été interrogés puis emmenés au Centre de détention de Kardzé où ils sont toujours maintenus, tous les deux originaires du Canton de She-ser, dans le Comté de Kardzé s'étaient rendus en Inde dans les années 90 et ont étudié au monastère de Sera-Jey pendant 9 ans avant de retourner au Tibet.

Selon le site epaper.gzznews.com (le "Quotidien de Garzé", en chinois), le Secrétaire du Parti de la Préfecture de Kardzé, Li Dao Ping, est venu superviser le maintien de la stabilité dans le Comté de Kardzé en expliquant:

 "il est nécessaire de réprimer résolument les activités séparatistes, tout dommage et atteinte à l'ordre social normal sont condamnés, rajoutant que pour tous ceux qui osent saper la stabilité, il fallait ne pas être doux et devoir résolument lutter contre eux, toute atteinte à la sécurité nationale, à la sécurité publique et à l'ordre social, aux violations de la vie et des biens de tous les groupes ethniques doit être punie par la loi"

 

Samedi 16 juillet 2011

 

Le Dalai lama est acceuilli par Barak Obama a la maison Blanche au grand dam du gouvernement Chinois

 

 

LUNDI 1° AOUT 2011

On l'attendait depuis longtemps, la reouverture du Tibet aux touristes est desormais une realite, il est desormais possible d'obtenir son permis d'entree aupres des differentes ambassades y compris celle de Kathmandu depuis le 1°Aout 2011.

Depuis des mois le gouvernement central de Pekin avait barrer l'acces en raison des differentes commémorations (60° anniversaire de la présence chinoise dans la région, anniversiare du Dalai Lama, etc...) en prenant les devants - Quant au bureau des affaires étrangères de la région autonome du Tibet a indiqué que l'accès à cette région est de nouveau autorisé aux titulaires de passeports étrangers depuis le 25 juillet 2011.

 

JEUDI 4 AOUT 2011

Decidement l'eau et bel et bien un enjeu mondial et meme au Tibet ou l'on aurait pu imaginer que les problemes etaient moins importants... on retrouve des traces de pollutions dramatiques pour la population locale (ici c'est un monastere qui est touche !) parceque le pouvoir central de Pekin a besoin de faire des recherches afin d'extraire les  minerais qui sont dans le sol Tibetain - Pour en savoir plus: reportage de France 24 :

tibet-kumbum-pollution-plomb

 

 

 

 

Ne pas oublier que le Dalai Lama sera a Toulouse le 15 aout prochain afin de donner une conference sur le theme "l'art du bonheur" apres avoir parler et "enseigner" durant 48h00 les principes de la philosophie Bouddhiste.

 

 

MARDI 22 AOUT 2011

Une nouvelle fois les Tibétains se retrouvent contraint de partir de chez eux ... les autorités chinoises saisissent en ce moment même la terre des régions tibétaines,  transfèrent les villageois tibétains de leurs maisons vers une région proche de la ville de Shigatsé pour faire avancer l'installation du gouvernement et créer un espace pour les défilés...
Deux cents familles ont ainsi été déplacées lors de cette migration qui avait commencer en avril 2011.
Sur les 1.000 personnes que compte le village,beaucoup ont déjà été déplacés, et ceux qui restent dans le secteur ont reçu le 8 août l'ordre de déménager dans les 48h00 !
R.Barnett  Directeur du "Modern Tibetan Studies Program" à l'université de Columbia, cite des relocalisations obligatoires dans d'autres régions tibétaines :

"Dans la région du lac Kokonor dans la Province du Qinghai, ils avaient écarté des nomades de la terre afin de construire des sites touristiques, hôtels, et des terrains de golf". "Maintenant, de nouveaux projets sont en cours, et les nomades refusent de se déplacer - Depuis le mois d'avril, on a ordonné aux familles de Namling de se rapprocher de la rivière Tsangpo, dans le même Comté, pour permettre la construction d'un énorme espace pour les parades et de bâtiments pour le gouvernement sur le site de leurs maisons; Chaque famille  aurait été assurée du paiement d'un dédommagement d'environ 12.000 yuans (1.300 €), mais quand (certains) se sont réellement déplacés, on leur a donné 6.000 yuans et de petits lopins de terre trop petits pour l'agriculture".

tibet-land-400.gif

Pour ceux qui voulu exprimer leur rancœur pour avoir été chassés de leurs demeures ancestrales, on leur a dit que les bulldozers démoliraient leurs maisons et qu'il ne leur serait rien payé du tout ! - article tire de Tibetansforcedfromhome

 

 




25/05/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres