Chine - Tibet- Nepal

Chine - Tibet- Nepal

ACTUALITES (du 29 Juin au 31 Décembre 2008)

 

DIMANCHE 29 JUIN 2008

Après les touristes (en groupe !) ce sont les journalistes étrangers qui vont pouvoir se rendre à nouveau (après avoir obtenu une autorisation) au Tibet.

C'est le porte parole du ministère des Affaires étrangères Liu Jianchao, qui la annoncé en déclarant:

Puisque le Tibet est rouvert aux touristes étrangers, les journalistes étrangers pourront également s'y rendre après en avoir fait la demande auprès des autorités locales et selon les procédures précédemment en vigueur

Ces "procédures précédemment en vigueur" obligeaient les journalistes étrangers souhaitant se rendre au Tibet à soumettre leurs projets de reportage aux autorités afin d'obtenir un permis de circulation spécial.

La décision prise mercredi de rouvrir le Tibet aux touristes étrangers s'explique, selon le gouvernement chinois, par le fait que les "séparatistes" tibétains fidèles au Dalaï Lama en exil ne représentent plus une menace pour la sécurité de la région autonome.

 

MARDI 1° JUILLET 2008

Les nouvelles procédures pour les demandes de visas adoptées en avril par la Chine ont provoqué une levée de bouclier dans la communauté étrangère résidant en Chine, forçant nombre d'entre eux à plier bagage après s'être vus refuser une extension de leur permis de résidence ou de travail.

Le gouvernement chinois a repoussé ces critiques par la bouche d'un haut officiel du ministère des Affaires étrangères, assurant que son objectif était de garantir la sécurité lors des JO et d'écarter les "forces hostiles" des frontières nationales....

Wei Wei, directeur du département consulaire du ministère des Affaires  étrangères à rajouter: 


"Les pays occidentaux ont des politiques des visas bien plus strictes"

Les ressortissants de 33 pays, dont l'Inde, le Pakistan, l'Irak et le Népal, n'ont désormais plus le droit de formuler des demandes de visas à Hong Kong et doivent le faire depuis leur pays.

Les demandeurs de visas touristique doivent également se soumettre à de nouvelles règles administratives, comme l'obligation de fournir un reçu de l'hôtel et leur billet de retour.

****

La Chine a appelé ce matin la France à ne pas lier la question du Tibet aux jeux Olympiques, alors que Nicolas Sarkozy a dit qu'il donnerait sa réponse quant à sa participation à l'ouverture la semaine prochaine, une réponse qui dépendra de la façon dont l'évolution des discussions entre Pékin et le Dalaï Lama se feront.

Hier le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré:

"Je voudrais aussi souligner que la question tibétaine est une affaire intérieure de la Chine et que les contacts entre le gouvernement central et les représentants du dalaï lama sont également une question intérieure"

 

Par ailleurs, la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a abordé hier à Pékin la question des droits de l'homme, notamment le sort de certains dissidents, le contrôle d'internet, ainsi que le Tibet lors de sa rencontre avec le président Hu Jintao et le Premier ministre Wen Jiabao.

rice

Photo: Afp

C.Rice en parlant du Tibet et des manifestations s'est dite plutôt encouragée par la décision de Pékin de poursuivre les discussions avec des émissaires du Dalai Lama tout en répétant que Washington n'acceptait pas les accusations de la Chine, selon laquelle le chef spirituel du bouddhisme Tibétain serait un "dangereux séparatiste" cherchant l'indépendance de la région himalayenne car il est une figure d'une considérable autorité morale.

****

Ouverure après un mois de test, le pont à haubans détenant la portée la plus longue au monde a été ouvert à la circulation hier dans l'est de la Chine, l'ouvrage relie deux rives du fleuve Yangtze.

Le pont de Sutong, qui présente avec 1.088 m entre ses deux pylônes, relie désormais les villes de Suzhou et Nantong

L'ouvrage de 30 kilomètres a coûté l'équivalent de 730 millions d'euros et dépasse le record détenu jusque là par le pont japonais de Tatara, dont la portée est de 890 m.

suton

Ce pont à six voies va contribuer à la croissance économique de la région, en réduisant notamment le trajet entre Shanghai et Nantong de 4h00 à à peine 1h00 de voiture !

Près de 30.000 véhicules l'ont emprunté lors de sa première journée d'entrée en service, selon l'agence Chine Nouvelle.

 

 

MARDI 8 JUILLET 2008

Les pourparlers qui ont eu lieu la semaine dernière à Pékin entre la Chine et des représentants du Dalaï Lama n'ont pas permis de progresser, selon Lodi Gyariun un des émissaires qui s'est déclaré "déçu"...

"Les Tibétains et mes amis ont de plus en plus l'impression que toute la tactique du gouvernement chinois consiste à gagner du temps à nos dépens - c'est ce que mon collègue et moi-même avons dit à nos homologues chinois, que sincèrement nous commencions à penser cela"

Ils espéraient que les dirigeants chinois répondraient à leurs efforts en franchissant des étapes tangibles mais au contraire, à cause de leur obsession de la légitimité, le camp chinois a même refusé une proposition de diffuser un communiqué commun visant à engager les deux parties dans un processus de dialogue !

Les représentants Tibétains ont toutefois accepté de mener une nouvelle série de pourparlers en octobre, après les JO afin de mesurer le niveau d'engagement de la Chine dans la résolution des problèmes au Tibet....

****

Sur place, la tension n'est pas retombée et la sécurité autour des monastères s'est encore renforcée ces derniers temps suite à l'anniversaire du Dalai Lama, le 6 juillet dernier.
Des douzaines, voire des centaines, de moines ont été arrêtés depuis les émeutes mais cela n'explique pas pourquoi les trois plus gros monastères près de Lhassa (Drepung, Sera et Ganden) censés abriter plusieurs centaines de moines, sont aujourd'hui quasiment déserts....

Selon un site anglais "Timesonline", s'appuyant sur plusieurs sources tibétaines, plus de 1.000 moines, la plupart jeunes Tibétains très religieux venus des provinces environnantes pour étudier dans la capitale spirituelle, ont été transférés dans des prisons et des centres de détentions dans la provinces voisines du Qinghai.

En fait, ces arrestations s'inscrivent dans le cadre d'une politique des autorités chinoises destinée à vider les monastères de tous les moines non enregistrés comme résidents dans la Région Autonome du Tibet avec pour objectif de faire le vide avant et pendant les JO.

Après les JO, on leur a dit qu'ils pourraient partir, parce qu'ils ne sont coupables d'aucun crime (!) mais on leur a ordonné de rentrer dans leur village natal et ils n'auront plus le droit de retourner dans aucun monastère à Lhassa !

Pour les monastères, il est à craindre que les effets de cette politique se fassent ressentir bien après les jeux, en éloignant les éléments les plus jeunes et les plus religieux, les autorités chinoises fragilisent les établissements spirituels pour un long moment... mais n'est ce pas une fois encore, là le projet caché du gouvernement de Pékin ?  

****

Une "Kora" sera organisée autour du Mont Blanc à partir du 7 Aout prochain et ce jusqu'au 24 Aout paralléllement aux JO, elle permettra à chacun (après inscription: //olympe.everest.over-blog.com) de se joindre à une marche sur le célèbre et majestueux itinèraire de randonnée;

Elle traversera les villages aussi bien Français qu'Italien et servira à mobiliser et sensibiliser toujorus plus de monde à cette cause Tibétaine si souvent oubliée lorsque les médias ne focalisent plus sur des évenements qui leur servent plus à vendre du papier qu'a défendre la liberté d'êtres humains !

Une marche qui pourrait bien ressembler à celle organisée il y a quelques mois: //www.youtube.com/watch?v=eNVkvKIXnZQ

 

****

Hier, après les violences au Tibet et le manque de résultats des entretiens des émissaires avec le gouvernement Central (qui ont laissés un gout âmer), le ciel anthracite et la pluie incessante ont donné la couleur de l'événement... pas de chants, pas de danses comme c'est habituellement le cas tous les 6 juillet, jour de l'anniveraire du Dalai Lama.

A peine l'hymne national a-t-il été battu à coups de tambours et de flûtes par un orchestre d'étudiants, et le drapeau rouge, bleu et jaune, levé dans la cour du Tsuglakhang, principal temple tibétain de Dharamsala.

Le gouvernement en exil a donc tenu à limiter les célébrations au strict minimum, au sein de la communauté, beaucoup ont d'ailleurs renoncé à assister à cet anniversaire sans faste.

Près de 2.000 personnes (jeunes, vieux, moines, écoliers, touristes) se sont néanmoins serrés sous des parapluies multicolores dans la matinée pour souhaiter son anniversaire à sa Sainteté mais à peine 2h00 plus tard, la foule s'est dispersée sans bruit....

 

 

JEUDI 10 JUILLET 2008

Ce matin, alors que la Chine a clairement fait savoir qu'elle était opposée à une rencontre entre le Président Français et le Dalaï Lama, attendu en France du 12 au 23 août, que cela entrainerait des "conséquences graves" sur les relations franco-chinoises, la Communauté Tibétaine de France, elle, demande à Nicolas Sarkozy de recevoir le Dalaï Lama lors de sa visite dans l'Hexagone cet été, dans une lettre ouverte au chef de l'Etat français datée du 9 juillet.

dl

Le président de la Communauté, Thupten Gyatso, y attire l'attention du chef de l'Etat sur "l'urgence de la situation au Tibet - les arrestations arbitraires et les exécutions sommaires sont quotidiennes pour les Tibétains du Tibet en raison de leur refus de soumission aux ordres chinois, aucun progrès n'a été enregistré à ce titre" - il déclare par aileurs: 

"Nous souhaitons que vous receviez Sa Sainteté le Dalaï Lama quand il viendra en France, à la lumière de l'annonce de votre décision de participer à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques, nous souhaitons que vous parliez du problème du Tibet avec votre homologue chinois Hu Jintao"

Les autorités chinoises, comme à leur habitude affirme-t-il, menent une campagne massive de dénigrement et de diffamation contre le chef spirituel des Tibétains et cela n'est pas acceptable.


 

MARDI 15 JUILLET 2008

George W. Bush a hier rendu publiquement hommage "courage" du Dalaï Lama et aux bouddhistes Tibetains à moins d'un mois d'assister à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques à Pékin !

A l'occasion du 10° anniversaire d'une loi américaine sur les libertés religieuses, il a cité la Chine parmi les pays où le non-respect de ces libertés était un "motif d'inquiétude particulière", même si des mesures de réforme ont été prises.

Même si les Etats-Unis considèrent le Tibet comme faisant partie de la Chine, la question tibétaine est un sérieux contentieux dans les délicates relations entre les deux pays, le gouvernement chinois considère le dalaï lama comme un dangereux séparatiste alors que le gouvernement et le Congrès américains voient en lui un champion des libertés....

 

 

MERCREDI 16 JUILLET 2008

Les Tibétains avaient demandé lors de la dernière rencontre avec les autorités chinoises début juillet l'arrêt du dialogue sino-tibétain, mais ont accepté de le continuer à la demande de Pékin, a indiqué l'envoyé spécial du Dalaï lama, Kelsang Gyaltsen.

"Durant la discussion, nous avons dit à nos homologues chinois en des termes clairs que nous ne voyions pas d'utilité à poursuivre le dialogue, puisqu'il y a de toute évidence un manque de volonté politique"

Les chinois estimaient que ce dialogue, que nous avons commencé en 2002, avait été utile pour "mieux nous comprendre" et qu'il ne serait pas réaliste de penser qu'un problème si ancien puisse être résolu en quelques années... nous avons donc accepté de nous rencontrer une nouvelle fois en octobre a expliqué Kelsang lors d'une conférence de presse au Parlement européen à Bruxelles.

L'envoyé du Dalaï Lama a par ailleurs émis l'espoir que le président français  qui se rendra à la cérémonie d'ouverture des JO, profiterait de cette occasion pour "encourager" le président chinois à chercher une solution "mutuellement acceptable" au Tibet.

Alors que la décision de Nicolas Sarkozy d'assister à cette cérémonie a été critiquée par certains, il a assuré que les Tibétains étaient "reconnaissants" envers le président français pour ses efforts, il a fait de son mieux pour promouvoir le dialogue" entre Chinois et Tibétains !

****

La Chine a réagi aux déclarations de Georges Bush (voir plus haut) qui rendait un homge public au Dalai Lama, en affirmant qu'aucun pays ne devait intervenir dans ses affaires intérieures.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Liu Jianchao à déclaré: 

 "Nous espérons que des pays vont arrêter d'utiliser cette question pour s'immiscer dans les affaires intérieures de la Chine, les Etats-Unis connaissent la position de la Chine sur la question du Tibet et sur le dalaï lama, les lois chinoises protègent les droits religieux des citoyens mais n'autorisent pas les gestes illégaux et séparatistes qui sont responsables de troubles sociaux"

Lundi le président américain avait "en plus" salué les Ouïghours, qui font pression pour tenter d'avoir plus de libertés et les Chrétiens obligés de fréquenter des églises souterraines qui ne sont pas administrées par les autorités chinoises....

 

JEUDI 24 JUILLET 2008

Sting, en compagnie d'autres artistes comme Suzanne Vega, Moby ou Alanis Morissette viennent de preter leur voix à un mouvement pro-Tibétain dans un disque qui sortira à la veille des JO de Pékin et qui s'intitulera "songs for Tibet" .

sting

Cet album attirera l'attention sur l'importance du Tibet, les richesses de sa culture et la crise à laquelle le peuple tibétain est aujourd'hui confronté à déclaré Michael Wohl l'un des artisans du projet.

Il sera Le disque sera disponible en téléchargement sur internet dès le 5 août, soit 3 jours avant la cérémonie d'ouverture...puis mis en vente la semaine suivante. 

 

 

VENDREDI 25 JUILLET 2008

Le candidat républicain à la Maison Blanche John McCain a annoncé qu'il rencontrerait le Dalaï Lama aujour'dhui en marge d'une réunion électorale dans le Colorado soulignant qu'il admirait et respectait le chef spirituel des Tibétains "pour les efforts qu'il accomplit pour la liberté de son peuple et plus généralement pour les paroles de paix qu'il tente de faire passer à travers le monde.

"J'ai hâte de rencontrer un individu qui joue un rôle modèle sur la scène internationale et qui est un héros"

Le Dalaï Lama était hier dans le Wisconsin dans le cadre d'une manifestation religieuse organisée par une communauté bouddhiste.

Il interviendra donc aujourd'hui au cours d'un séminaire à Aspen, la réunion aura un "caractère privé" selon ses proches collaborateurs.

A la sortie d'un entretien à Paris avec N.Sarkozy, le candidat Américain avait déclarer:

 "Ce qui se passe au Tibet est l'une des premières choses dont je parlerais si j'étais aujourd'hui président des Etats-Unis, cela n'est pas convenable"

Une déclaration trés "politique" alors qu'il est en pleine campagne présidentielle, c'est une évidence d'autant qu'il avait également estimé en avril que George Bush devait envisager de ne pas participer à la cérémonie d'ouverture des Jeux de Pékin si la politique et les actions des Chinois ne changaient pas...

 

 

MERCREDI 30 JUILLET 2008

Le Dalai Lama sera reçu le 13 aout prochain au Palais du Luxembourg par les parlementaires membres des groupes sur le Tibet, ces groupes regroupent 189 députés et 63 sénateurs.

C'est Louis de Broissia, président du groupe d'information sur le Tibet du Sénat qui avait lancé l'invitation, invitation acceptée donc par le leader tibétain. Elle aura lieu le 13 aout, pendant ledéroulement même des JO.

Dans le même temps, on ignore toujours si N.Sarkozy rencontrera le Dalai Lama pendant son séjour en France...

****

Après sa rencontre avec le Dalai Lama (qu'il à qualifié de "héros" et de modèle sur la scène Internationale), la Chine à mis en garde le candidat Mac Cain contre tout soutien ou connivence avec le dalaï lama....

340x


"La Chine est sérieusement inquiète" à ce sujet, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Liu Jianchao dans un communiqué,  appelant tous les responsables américains à voir "le vrai visage du dalaï lama", une force séparatiste qui cherche à détruire la stabilité sociale dans cette région "sous prétexte de religion"....selon lui !!!

 

//www.youtube.com/watch?v=30kI_ElKL0M

 

 

 

JEUDI 7 AOUT 2008

Quel dommage d'en arriver là !

La raison d'état l'emporte une nouvelle fois comme disent les journalistes de "Rue 89" , et la rencontre prévu et attendu avec le Dalai Lama n'aura donc pas lieu... pourquoi ? pour "sauvgarder" des intérêts financiers entre les deux pays  !

N.Sarkozy a multiplié les incohérences et les gestes contradictoires, créant lui-même le piège qui finit de se refermer sur lui, il est le seul chef d'Etat ou de gouvernement à avoir mis des conditions à sa venue à Pékin pour la cérémonie d'ouverture des JO .

Angela Merkel n'y sera pas, sans avoir expliqué pourquoi, et George Bush a finalement décidé d'y aller, sans état d'âme, se payant le luxe de recevoir des dissidents chinois chez lui sans faire trop de vagues.

Cette valse hésitation a agacer les dirigeants chinois, déjà remontés contre la France après le passage de la flamme à Paris.

Le pire, c'est que le mal est fait et l'annulation de la rencontre n'est qu'une manière de limiter la casse, le triangle Sarkozy-Kouchner-Yade a disfonctionné de manière spectaculaire, et le seul vrai connaisseur de la Chine à l'Elysée, le conseiller diplomatique J.D Levitte, n'aura pas pu empêcher le désastre.

N.Sarkozy arrive demain à Pékin pour quelques heures à peine - 20 h00 de vol aller-retour pour 10h00 sur place, sans même y passer la nuit… 

Désormais en position de faiblesse, le président français s'est éliminé du jeu diplomatique entre la Chine et le reste du monde: il devra subir le rapport de force ainsi instauré pour le reste de son mandat: les Chinois ont compris que pour quelques contrats dont l'économie française a un besoin vital, ils le tiennent.

Dalailamafrance

Peu de temps après après la déclaration qui à fait bondir l'ensemble de la calsse politique Française et Internationale, l'UMP faisait savoir qu'une  rencontre entre le chef de l'état et le Dalaï Lama aura lieu "avant la fin de l'année", dans un communiqué qui salue la présence du président français à la cérémonie d'ouverture des JO de Pékin... l'Elysée n'a pas souhaité faire de commentaire.

****

Malgré les diverses interdictions de la préfecture de police, RSF appelle à un rassemblement demain 8 Aout sur les champs Elysées (mais aussi devant toutes les embassades de Chine à travers le monde) alors que partout ailleurs les autorisations ont été données... Le droit de manifester est un droit démocratique et il n'y a aucune raison que qui que ce soit puisse retirer ce droit tant que tout se passe dans le calme !

free tibet

Pourtant il ya 48h00, des officiers de police se sont rendus dans les locaux de RSF afin de notifier aux responsables l'existence de 2 arrêtés préfectoraux poirtant l'interdition de manifester sur la voie publique "en raison des rassemblements organisés le 7 Avril dernier lors du passage de la flamme Olympique à Paris"

 

****

Bonne nouvelle... le tribunal administratif a suspendu aujourd'hui les arrêtés de la préfecture de police qui interdisaient toute manifestation autour de l'ambassade de Chine à Paris, à la requête de RSF.

L'organisation avait demandé en urgence au tribunal administratif de Paris de pouvoir manifester devant l'ambassade de Chine de Paris.

L'audience n'ayant été fixée que vendredi à 10h30, RSF avait décidé de changer le lieu de la manifestation, qui doit se tenir à 13h00 devant le Fouquet's, où N.Sarkozy avait célébré sa victoire à la présidentielle.

RSF, après la décision du juge des référés, a maintenu son rendez-vous devant le Fouquet's à 13H00 mais entend, à partir de là, se rendre jusqu'à l'ambassade chinoise.

A la sortie du tribunal, le secrétaire général de RSF R.Ménard a qualifié la décision de justice de "camouflet" pour les autorités françaises qui avaient pris cette décision politique.

340x

Photo: AFP

 

 

DIMANCHE 10 AOUT 2008

8 août 2008. Un autre genre de cérémonie d'ouverture s'est déroulé, sans  feux d'artifice ni grand spectacle, juste un film de 25 min dévoilé à la presse de New Delhi par l'association des journalistes tibétains réfugiés en Inde. C'est un documentaire rare tourné clandestinement:

"Leaving fear behind"

Dhondup Wangchen, un paysan tibétain de 37 ans et son ami moine Golog Jigme ont recueilli, en secret, les témoignages d'une centaine de leurs compatriotes, 35 h00 d'interviews avec des Tibétains ordinaires sur trois thèmes : la domination chinoise au Tibet, les JO et le Dalaï-Lama.
Ces témoignages tout simple à visage découvert racontent le manque de liberté et la mort annoncée de la culture tibétaine en Chine.
 
 
 
Dhondup Wangchen et Golog Jigme ont juste eu le temps d'envoyer leurs cassettes à un cousin installé en Suisse avant d'être arrêté par la police le 26 mars dernier, depuis ils comptent les jours en prison quelque part, en Chine...
Lhamo Tso, l'épouse de Dhondup, réfugiée à Dharamshala avec leurs 4 enfants depuis plus d'un an, a appris l'arrestation de son mari en même temps que ses activités, elle ignorait tout de la réalisation de ce film !
 
Après la projection devant la presse de la capitale indienne, c'est dans un sanglot qu'elle a réclamé la libération de son mari :
 
 "Dhondup a passé son temps à aider les autres et à servir la communauté, j'appelle le gouvernement chinois a le libérer , je  demande instamment au Comité international olympique d'user de son influence sur la Chine pour que le pays d'accueil des JO respecte sa promesse de liberté d'expression pour son peuple".

En Suisse, le cousin tibétain de Dhondup, en exil depuis 2002, a monté un film d'à peine une demi heure, ce document ne montre ni violence ni répression sanglante mais l'oppression quotidienne de ce peuple obligé de se cacher pour regarder des photos de leur guide spirituel le Dalaï Lama ou simplement pour danser à la façon tibétaine.
Pour avoir osé témoigner face caméra, tous ces Tibétains risquent la prison. Mais face à la démarche de Dhondup, sa femme et son frère ont décidé de le montrer. Dhondup Wangchen explique lui-même dans son film que certains "ont dit que nous devions absolument montrer leur visage, sinon ça ne valait pas la peine de les interviewer", un  autre affirme qu'il veut bien mourir si son message parvient jusqu'au Dalaï Lama.
 
Une projection de Surmonter la peur a été organisée le 6 août dernier dans un hôtel de Pékin devant la presse internationale, mais la police a interrompu la séance...

Quelques extraits du film ici: //leavingfearbehind.com/

 

 

LUNDI 11 AOUT 2008

Le Dalaï Lama est arrivé aujourd'hui en France pour une visite de 12 jours hautement symbolique en pleine période des JO de Pékin, et cela même si aucune rencontre au sommet de l'Etat n'est prévue pour le chef spirituel tibétain...

Photo: N.NGuyen

Il a été accueilli dans la plus grande discrétion par des membres de sa communauté religieuse avec lesquels il a quitté l'aéroport sans que son entourage ne précise leur destination.

Le programme de son voyage ne doit commencer que demain avec la visite d'un centre bouddhiste et d'une pagode en région parisienne, mais le temps fort de la visite sera une série d'enseignements dispensés à Nantes du 15 au 20 août.

Samedi, Matthieu Ricard, proche collaborateur du Dalaï Lama, avait justifié le report d'une rencontre en soulignant qu'en plein JO, elle serait apparue comme "une provocation" avec pour résultat un durcissement du gouvernement chinois...

 

 

MERCREDI 13 AOUT 2008

Nicolas Sarkozy recevra l'ensemble des prix Nobel de la Paix, dont le Dalaï Lama, à Paris le 10 décembre, a annoncé ce matin Roger Karoutchi, Secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement, dans un communiqué.

****

Le Dalai Lama à quant à lui apelé la communauté Internationale à ne pas "isoler" la Chine, il a réaffirmé son "plein soutien" aux jeux Olympiques lors d'une visite à une pagode en région parisienne.

Photo: Reuters

Même au plus fort des troubles au Tibet, en mars dernier, le dignitaire religieux avait toujours jugé que la Chine "méritait" d'organiser le plus grand événement sportif de la planète....

"Le monde a la responsabilité d'entrainer la Chine sur le chemin de la démocratie" a t'il déclaré lors d'une courte conférence de presse .


Pourtant le DL à rappéelé une nouvelle fois que le gouvernement Chinois nie les problèmes du Tibet et n'écoute pas les demandes du peuple tibétain, il ne cache pas non plus sa grande déception à l'issue des négociations en cours.

 

MERCREDI 27 AOUT 2008

Lors d'une rencontre avec B.Kouchner, le Dalai Lama a exprimé son sentiment sur la situation qui règne actuellement au Tibet et notamment qu'il y a une certaine forme de répression extrêmement brutale qui continue à régner en parallèle aux Jeux Olympiques..

Il a aussi insisté sur le fait que pour gagner sa respectabilité au sein de la communauté mondiale la Chine avait besoin d'une autorité morale qu'elle n'obtiendra qu'en "marchant vers la démocratie".

dalai_carla

L'épouse du chef de l'Etat Carla Bruni et Rama Yade ont été également reçues par le Dalaï Lama sans toutefois faire de commentaire à la sortie.

Tout aussi discret, B.Kouchner a simplement lancé à la presse qu'il avait dit au Dalaï lama qu'il était "toujours le bienvenu en France".

Pour sa part, Mathieu Ricard, qui assistait également à la rencontre a déclaré qu'il était pérsuadé que Monsieur Kouchner avait depuis longtemps  une grande sympathie pour la cause Tibétaine et qu'il savait que son soutient personnel était acquis.

 

SAMEDI 8 NOVEMBRE 2008

Le régime chinois est en train de "les Tibétains sont condamnés à mort" le Tibet, a déclaré lors d'une semaine au Japon consacrée à des conférences sur la spiritualité (son premier voyage depuis ses récents ennuis de santé) le Dalaï lama, qui a également annoncé sa "semi retraite" !

En octobre dernier, il avait alors passé près d'une semaine dans un hôpital de New Delhi en raison de calculs biliaires.

japon

Crédit Photo: I.Inouye

On imagine avec quelle peine il a déclaré à des journalistes a Tokyo que "sa" nation et son héritage culturel étaient en train de mourir.

"Aujourd'hui, la situation est presque similaire à une occupation militaire de tout le territoire tibétain, c'est comme si nous étions sous la loi martiale. La peur, la terreur et les campagnes de rééducation politique causent beaucoup de souffrances"

Avant son départ d'Inde, le Dalaï lama avait déclaré qu'il plaçait peu d'espoir dans le dialogue avec le régime chinois, à la veille d'une nouvelle série de discussions entre ses représentants et des responsables chinois à Pékin.

Après plusieurs décennies de combat politique et religieux, il a annoncé qu'il se mettait en "semi retraite" et que la future ligne politique face aux autorités chinoises serait discutée lors d'une réunion le 17 novembre à Dharamsala de tous les courants de la communauté tibétaine en exil.

 

 

MARDI 18 NOVEMBRE 2008

500 dirigeants Tibétains en exil ont commencé à se réunir dimanche à Dharamsala pour débattre d'une éventuelle radicalisation de leur lutte sur le statut du Tibet, après l'échec des négociations avec la Chine.

Ce possible durcissement - en exigeant l'indépendance du Tibet plutôt qu'une simple autonomie - doit être discuté à partir de lundi et jusqu'au 22 novembre au cours du plus grand rassemblement en 60 ans de la communauté Tibétaine.

dharam

Cette réunion vise à recueillir les véritables opinions et points de vue du peuple tibétain à travers des discussions libres et franches, a déclaré dimanche le Dalaï Lama, alors que les délégués commençaient à arriver.

Pendant ce temps, la Chine a réaffirmé aujourd'hui que toute tentative d'obtenir l'indépendance du Tibet était vouée à l'échec !

"Notre position sur le Tibet est claire et résolue, toute tentative de séparer le Tibet de la Chine est vouée à l'échec, le soi-disant gouvernement tibétain en exil n'est reconnu par aucun gouvernement dans le monde....."

Le chef du gouvernement Tibétain Samdhong Rinpoche a déclaré que les Tibétains militeront pour l'indépendance de leur région d'origine si la réunion de Dharamsala estime que c'est la seule voie possible.

"si la majorité du peuple propose une approche différente de l'approche actuelle, nous l'accepterons évidemment avec plaisir, si le parlement décide majoritairement qu'il faut chercher l'indépendance, il n'y aura aucun moyen de faire autrement"

 

 

SAMEDI 22 NOVEMBRE 2008

C'est presque "étonné" que la communauté Internationale à annonçé que les exilés Tibétains, dont une frange réclamait une radicalisation de la lutte contre la domination chinoise, se sont finalement alignés sur la ligne conciliante prônée par le Dalaï Lama malgré l'échec des négociations avec Pékin.

Karma Chophel et Samdong Rimpoche ont dit qu'ils continueraient la voie de la "sagesse" à l'issue de la session qui a rassemblé près de 600 délégués à Dharmsala.

Une décision prise après une semaine de palabres et approuvée par la plupart des présents; L'éventuelle radicalisation - indépendance du Tibet plutôt qu'une simple autonomie - n'aura donc pas lieu, du moins, pas encore...

A ce titre, la réunion a fait office de mise au point auprès d'une de la jeunesse Tibétaine, indépendantiste, qui menaçait de déborder l'ancienne génération du vieux dignitaire bouddhiste....

Le Dalai Lama sait pourtant que la Chine ne reviendra jamais sur sa souveraineté sur le Tibet qu'elle contrôle depuis 1951.

Il s'était toujours montré conciliant avec Pékin, même en pleine révolte au printemps dernier à Lhassa, il a reconnu lui-même l'échec de la revendication autonomiste fin octobre....

 

DIMANCHE 23 NOVEMBRE 2008

Le Dalai Lama sort de sa reserve et lance un veritable cri d'alarme a la communauté Internationale en déclarant:

"J'ai récemment perdu de plus en plus confiance dans les autorités chinoises, dans les vingt prochaines années, si nous ne prenons pas garde à nos actes et à notre stratégie, alors la communauté tibétaine est en grand danger"

dalai-lama_reuters

Une declaration qui étonne finalement peu et qui arrive au lendemain du rassemblement de la communauté Tibétaine à Dharamsala, alors que l'option d'un durcissement comme beaucoup le laisser entendre a finalement été écarté.

 

 

LUNDI 24 NOVEMBRE 2008

Le Dalai Lama a incité les dirigeants Tibétains en exil à la prudence dans leurs projets, sous peine d'échec, après leurs déclarations samedi selon lesquelles ils pourraient faire pression pour l'indépendance si la Chine refuse de leur accorder rapidement l'autonomie...

Nombreuses sont les critiques à l'égard du système "théocratique" Tibétain, dont certains commentateurs, plus ou moins bien intentionnés et objectifs, n'ont eu de cesse de rappeler.

Mais, ce n'est pas parce que le Tibet a été un régime féodal que la Chine doit s'accaparer le droit d'envahir et d'oppresser une région du monde qui n'a rien en commun avec l'empire du milieu, si ce n'est une frontière géographique.... il est donc peu probable qu'une solution satisfaisante puisse s'imposer dans un avenir proche, tant le régime de Pékin, sur ce sujet, s'est figé dans une idéologie d'une autre époque !

Dans ces conditions, quel est l'avenir pour les jeunes Tibetains ? se soumettre définitivement au joug de leur envahisseur ? Certains imaginent deja qu'une révolete pourrait bien avoir lieu car il n'est encore que le Dalaï-Lama puisse maintenir une unité qui ne demande qu'à se fissurer sous les coups de butoir des militants de la cause indépendantiste.

 

 

LUNDI 29 DECEMBRE 2008

Le 4 janvier, à Paris (place Michelet) et le 10 janvier, à Lyon (place de la Comédie), un rassemblement aura lieu pour une ouverture immédiate du dialogue pour le Tibet.

La "Communauté Tibétaine de France et ses Amis" appelle à une manifestation pacifique en faveur du Tibet, chaque premier dimanche du mois, et ce, aussi longtemps que le combat du peuple Tibétain pour sa survie nationale durera !

****

Mercredi dernier, l'a veille de Noel, un incendie a éclaté dans un hôtel (le Jingu Hotal) proche du "Jokhang", un des temples les plus fameux de Lhassa.

Une fumèe épaisse s'est échappée de l'établissement situé à 500 m du temple en plein coeur de la capitale, aucune victime n'a été signalé pour le moment.

En 2008, ce temple avait été fermé pendant deux mois à la suite des manifestations de moines Tibétains contre le pouvoir central de Pékin.

****

Les autorités Chinoises ont arrêté 59 personnes accusés d'avoir répandu des rumeurs, alimenté les haines raciales et incité à la violence !

Selon des médias semi-officiels, les 59 personnes arrêtées auraient enregistré des chansons "réactionnaires" pour les distribuer dans la région Himalayenne et ont agi sous l'influence du Dalai Lama.

La police a en outre effectué des descentes dans les marchés de Lhassa pour y rechercher d'éventuels vendeurs de chansons téléchargées illégalement sur internet;



29/06/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres