Chine - Tibet- Nepal

Chine - Tibet- Nepal

ACTUALITES 2009 - 2010

 

VENDREDI 9 JANVIER 2009

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, se déclare déçu par l'absence de progrès sensibles dans le processus de paix au Népal mais recommande toutefois la prorogation pour six mois du mandat de la Mission des Nations Unies au Népal (MINUNEP) qui expire le 23 janvier et qui a pour mission de surveiller la gestion des armements et du personnel armé du Parti communiste népalais-maoïste et de l'armée népalaise.

Dans un rapport rendu au conseil de sécurité, il écrivait hier:

« Lors de ma visite au Népal fin octobre, j'avais été de nouveau impressionné par les progrès du processus de paix, je suis donc d'autant plus déçu aujourd'hui de ne pouvoir signaler des avancées sensibles dans les domaines les plus importants pour le mandat de la Mission des Nations Unies au Népal "

Le Secrétaire général juge particulièrement regrettable que, faute d'une entente entre les partis politiques, le comité spécial chargé de veiller à l'intégration et à la réinsertion du personnel de l'armée maoïste ne se soit pas encore attelé à cette tâche essentielle.

C'est le signe de tensions plus vives entre les partis qui peuvent compromettre le processus de paix et la rédaction de la constitution; Il engage donc une fois encore tous les acteurs de la scène politique à aller de l'avant dans un esprit de coopération, afin de parvenir par le dialogue à une convergence de vues sur les moyens d'instaurer la stabilité au Népal dans l'intérêt des générations futures...

"Sauvez notre réligion, notre culture et nos traditions !"

Il est évident que l'ONU ne peut, sans compromettre le processus de paix, cesser immédiatement de fournir, par le truchement de la MINUNEP, l'appui sollicité par le gouvernement népalais, mais on ne peut pas non plus lui demander de continuer indéfiniment à surveiller les armements et le personnel armé quand le règlement du sort des anciens combattants est de nouveau reporté déclare Ban Ki-moon - Le Secrétaire général recommande que le Conseil renouvelle ce mandat pour six mois, étant entendu que les effectifs seraient de nouveau réduits à partir du 23 janvier.

Il propose que le nombre de responsables du contrôle des armes mis à disposition par des États Membres reste fixé à 73, soit l'effectif autorisé au moment de l'ajustement décidé en juillet 2008, mais que la plupart des 18 postes réservés au personnel civil qui sont occupés par des officiers en retraite soient supprimés avec effet au 23 janvier.

****

 

Après le secteur industriel, c'est le secteur touristique qui est fortement menacé dans le pays - Même des endroits trés populaires auprès des étrangers (mais aussi des Népalais) comme Pokhara ont du mal a suivre  et la plupart des commerces et hotels ont du fermer leur porte pour un temps encore indeterminé !
Tous les hôtels et restaurants ont été contraints de fermer mercredi après les travailleurs proches de la guérilla maoïste et les syndicats aient demander une hausse de leur salaire conformément a la "loi"... 
 
 
En conséquence, les hoteliers se sont excusés auprés de leur clients et leur ont demandés d'écourter leur voyage et de quitter les hôtels !

La plupart sont donc retournés "par force" sur Katmandou et n'ont même pas pu manger toute la journée d'hier.
Les touristes qui devaient se rendre dans ce lieu idyllique ont quant à eux annuler leur voyage après avoir pris connaissance de ces fermetures.
 
 
 
 
VENDREDI 16 JANVIER 2009
 
 
Un ministre a annoncé vendredi qu'un foyer de grippe aviaire a été détecté pour la première fois au Népal sur des oiseaux d'un village dans l'est du Népal - Le région a aussitôt été déclarée sinistrée selon le ministre de la  Communisation et de l'Information Krishna Bahadur Mahara sans qui n'a pas donner plus de détails.
 
Une réunion d'urgence du conseil des ministres s'est tenue aujourd'hui a ce propos, le porte parole a dit que le gouvernement avait ordonner aux autorités de Mechi Nagar , le long de la frontière avec l'Inde, de prendre toutes les mesures de précaution pour son contrôle - Le gouvernement a également ordonné l'battage de tous les oiseaux.
 
****
 

Quatre personnes ont été arrêtées dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Uma Singh, journaliste et militante des droits des femmes, sauvagement assassinée le 11 janvier.

Par ailleurs, le "Republica", un site d'informations local, a affirmé lundi  que la police avait arrêté 4 personnes en lien avec l'assassinat, citant des informations de la chaîne publique Népal TV qui confirme qu'un groupe clandestin a revendiqué la responsabilité du meurtre tout en déclarant que cet acte avait été commis "par erreur"....

Une autre journaliste a également reçu des menaces de mort dans les plaines du Teraï le jour du crime en avertissant la journaliste qu'elle serait la prochaine victime !

Selon Reporters sans Frontières, il faut que cette situation s'arrête: 

"Cette vague de violence à l'encontre des journalistes népalais appelle une réponse ferme du gouvernement, qui doit prendre ses responsabilités et mettre en place des mesures efficaces pour protéger les journalistes"

 

****

Krishna Bahadur ministre de la Communisation et de l'Information  a annoncé vendredi qu'un foyer de grippe aviaire a été détecté pour la première fois au Népal !

Le virus HNS1 de la grippe aviaire a été détectée sur des oiseaux d'un village dans l'est du Népal et la région a aussitôt été déclarer "sinistrée", pour le moment, personne n'a plus de précisions.

 

 

SAMEDI 14 FEVRIER 2009

Shakti Bahadur Basnet, secrétaire personnel de Prachanda, et membre du PCN (parti maoiste) a ete blesse vers 19h00, près de chez lui, a Katmandou, alors qu'il sortait de son véhicule et qu'il rentrait du bureau;

Selon des témoins oculaires, un homme non identifié, masqué, habillé en noir, aurait tiré sur lui a 7 reprises, a moins de 15 m, avant de s'enfuir.
Basnet, qui a reçu une balle dans la jambe droite, a été aussitôt transporté  à l'hôpital pour se faire soigner.

La police a saisi 5 ballles de 9 mm qui proviendraient d'un pistolet automatique chinois - 15 suspects ont ete arrêtes mais pour le moment, aucun n'a reconnu le crime.

 

 

***

Un dirigeant du PCN-maoïste Unifié a dit jeudi que personne ne peut empêcher les "travaux au service du peuple" d'être mis en place par le gouvernement.

Si quelqu'un essaye d'empêcher le gouvernement de s'engager dans des travaux au service du peuple, alors nous les mettrons en place par tous les moyens, a affirmé Narayankaji Shrestha, un membre du secrétariat central du parti maoïste - Des remarques qui tombent a point nommes au moment où le gouvernement tente de faire passer des ordonnances controversées sur des désaparitions, de la vérité et de la réconcialiation.
Amnesty International et Human Right Watch ont demandé au gouvernement de chercher l'approbation de l'Assemblée Constituante lorsqu'il passe des lois.

Shrestha, qui a parlé lors d'un programme organisé par le Conseil de l'Etat Tamuwan à Pokhara, a affirmé qie le gouvernement ne tolèrerait pas que quelqu'un essaye de bloquer son travail de construction d'un pays qu'il considère comme totalement souverain et prospère.

Quand l'organisation de jeunesse et les syndicats affiliés à son propre parti ont ouvertement défiés les ordres du gouvernement, il a affirmé que l'Armée Népalaise devait rester sous les ordres du gouvernement civil et arrêter ses plans de recrutement, il a également appuyé le besoin d'intégrer les combattants maoïstes dans l'Armée Népalaise comme stipulé dans l'Accord de Paix.
Cependant, il a affirmé que si aucun consensus n'était dégagé sur la question de l'intégration de l'armée, il n'y aura alors aucune autre alternative que d'augmenter la force de l'Armée Populaire de Libération, qui est actuellement démobilisée dans les cantonnements surveillés par l'ONU, à 32.000.
Le chef maoïste 'Pasang' a récement déclaré qu'il commencerait à recruter si l'Armée Népalaise ne stoppait pas les siens.

***

C'est a Val d'Isére, à l'occasion des Championnats du monde de ski, qu'un jolie conte de fée a été devoilé par la presse, celui de l'équipe nationale de ski Népalaise qui a retenu l'attention des journlaistes les plus curieux.

L'histoire débute il y une vingtaine d'années lorsque le Britannique Richard Morley se rend au Népal; Bien qu'il soit rompu à la vie en montagne, il souffre d'une embolie pulmonaire en réalisant l'ascension trop rapide d'un sommet.

Richard Morley, the British coach of the Nepal ski team, a businessman and former skier himself talks to Reuters during an interview at the Alpine Skiing World Championships 2009 in the French resort of Val d'Isere February 4, 2009. Nepal has two giant slalom racers raring to go at the world Alpine ski championships -- all they need now are some skis. No money for new skis was forthcoming from the Nepal Ski Association, said the team's coach Richard Morley, so the Himalayan nation's first appearance at the world championships now depended on charity. From Reuters Pictures by REUTERS.

Un Népalais lui sauve alors la vie... quelques années plus tard, les deux hommes se revoient lorsque Morley revient au Népal, et là, c'est au tour de son "sauveteur" d'être mal en point, malade et sur le point de mourir, il lui demande de veiller sur son fils.

C'est sans hésitation que ce Britanique décide d'adopter cet enfant et de le ramener à Londres, mais les autorités Britanniques ne l'entendent pas de a même oreille et refusent d'accorder un visa au garçon alors âgé de 15 ans;  L'affaire est ébruitée dans les médias et la population s'enflamme en faveur du jeune Népalais, après 7 ans de bataille contre le gouvernement, richard gagne la partie à 56 ans !

Les deux compères retournent en voyage au Népal où l'on suit de près cette "affaire", y compris par la Royauté  - Le Roi Birendra demande à voir Richard, lui explique que son fils est un nageur émérite mais que ce qu'il voulait, c'était devenir skieur, il demande alors a Richard de créer une équipe nationale de ski !

Malheurusement, toute la famille royale est décimée dans une tuerie peu de temps plus tard.... Le Britannique ne se décourage pas pour autant et garde néanmoins l'équipe en place -

Shyam Dhakal (R) of the Nepal ski team looks on next to team mate Subash Khatri in the ski room area at the Alpine Skiing World Championships 2009 in the French resort of Val d'Isere February 11, 2009. From Reuters Pictures by REUTERS.

Résultat ? elle compte aujourd'hui 3 skieurs et 3 entraîneurs, il vends sa maison pour financer ses opérations et partage entièrement sa vie avec les skieurs !

L'homme d'affaires, qui tire ses revenus de subsistance d'un hôtel qu'il possède en Grande- Bretagne, raconte avoir encaissé les contrecoups de la crise économique, à tel point que lorsque l'équipe a débarquée à Val d'Isère la semaine dernière, elle ne possédait même pas les skis requis par la fédération pour cette compétition !

Subash Khatri of the Nepal ski team poses before a training session at the Alpine Skiing World Championships 2009 in the French resort of Val d'Isere February 11, 2009. From Reuters Pictures by REUTERS.

Photo: Reuters

Mais c'etait sans compter avec la generosité de quelques équipes et commerçants locaux qui ont permis aux skieurs de régler le problème pour 2 des 3 skieurs qui ont pris part aux qualifications !En attendant, il a promis de revenir pour les JO de Vancouver en se qualifiant pour les épreuves Olympiques !

***

Yuichiro Miura est devenu le nouveau "recordman" (sur le plan de l'âge !)de l'Everest puisque son ascension réalisé en Mai dernier à l'âge de 75 ans vient d'être entériné par le fameux livre Guiness ! (l'ancien record était lui aussi détenu par un autre Japonais - en 2007 - qui avait 71 ans).

This handout picture taken on May 25, 2008, shows 75-year-old Japanese adventurer Yuichiro Miura conquers the summit of Mt. Everest. Miura scaled Mount Everest last year at 75 has been recognised by Guinness World Records as the oldest person to reach the highest point on earth. Nepalese sherpa Min Bahadur Sherchan was said to be in 77 and reached the summit just two days before Miura, but he failed to submit documents to prove his record. From Getty Images by AFP/Getty Images.

Cette réussite qui a durer prés de 2 mois sur le versant Tibétain de la montagne est d'autant plus impréssionante que Yuichiro a subit deux opérations du coeur en 2006 et 2007 pour soigner des problèmes d'arythmie ! 

Pour lui de tout façon, tout le monde vieillit un jour mais on a un objectif en tête et que la condition physique est là, si l'on s'entraine régulièrement autnt sur le plan physique que sur le plan mental, l'âge s'oublie  et on repart vers de nouveaux défis !

Japanese adventurer Yuichiro Miura (R) and his son Gota (L) smile after returning from Nepal after Yuichiro Miura became the second oldest climber of Mt. Everest, at a press conference at his office in Tokyo on June 6, 2008. Miura became the oldest man to scale Everest in 2003 at a relatively youthful 70, but was this year beaten to the honour by a 76-year-old Nepali. He hoped to do it again when he is 80.  Yuichiro Miura became the oldest man to scale Everest in 2003 at a relatively youthful 70, but was this year beaten to the honour by a 76-year-old Nepali. From Getty Images by AFP/Getty Images.

Son père s'était lui aussi fait connaître en 2003 pour avoir descendu à ski la vallée blanche (Chamonix) à 99 ans (!!!) - Quant à lui, il avait aussi réalisé la première descente à sksi du "col sud" de l'Everest en 1970 en partant pour la première fois à plus de 8.000 m.

Yuichiro ne compte pas en rester là et éspère remonter au sommet du Chomolungma à 80 ans !!

 

 

DIMANCHE 8 MARS 2009

L'Administration du district de Chitwan a levé le couvre-feu imposé pour une période indéterminée dans certaines parties du district depuis vendredi matin, cela concerne les municipalités de Ratnagar et de Bhandara , situes a quelques 85 km de la capitale, et ce après que des fonctionnaires de la communauté Tharue se sont mis d'accord pour manifester pacifiquement...

Le gouvernement a officiellement demandé à la communauté de venir s'asseoir pour dialoguer tous ensembles.... mais les chefs de la communauté tharue ont declares qu'ils ne négocieraient qu'avec PM, Prachanda, et qu'ils ne cesseraient pas la grève pour autant.

Photo: B.Joshi

Trois personnes, dont un policier, ont été tuées au cours des affrontements entre police et protestataires a Chitwan depuis jeudi soir et on compte plus de 50 blesses !

 

LUNDI 29 JUIN 2009

Le Népal a enregistré ses premiers cas de grippe porcine, il s'agit de 3 membres d'une famille vivant aux Etats-Unis revenus visiter le royaume himalayen dont ils sont originaires....

A health official takes the body temperature of a monk arriving at Tribhuwan International airport in Kathmandu June 30, 2009. Nepal confirmed on Monday its first cases of H1N1 flu virus, in three members of a family who had returned from the United States, the Himalayan nation's health ministry said.

Selon le ministère de la Santé, le couple âgés respectivement de 42 ans et 38 ans, ainsi que leur fils âgé de 8 ans, étaient arrivés au Népal via Doha  le 21 juin dernier; Ils ont subi des tests qui ont Prouvé leur contamination par le virus A H1N1 après que le garçon ai contracté une forte fièvre - Des échantillons de leur sang ont été envoyés à un laboratoire de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour confirmation.

 

LUNDI 6 JUILLET 2009

La police népalaise enquête sur les meurtres probables de sept hommes partis en montagne cueillir un champignon appelé Yarsagumba et réputé aphrodisiaque et connu en Asie sous le nom de "Viagra de l'Himalaya"....

Des forces de l'ordre sont donc partis en direction du village de Nar (à 160 km de Katmandou), où 7 personnes ont apparemment été tuées (aprés être visiblement tombés dans un guet-apens tendu par des villageois) lors de la cueillette de cette plante qui a une grosse valeur sur le marché de la revente, particulièrement en Chine où il sert aussi à soigner diverses maladies, comme la tuberculose... ou encore à lutter contre le cancer !

Ce champignon très rare aux qualités présumées aphrodisiaques ne se trouve que sur quelques flancs de l'Himalaya et seulement sur une partie du plateau Tibetain.

La Yarsagumba n'est cueillie qu'au moins de juin et constitue une source substantielle de revenus pour des communautés montagnardes...

***

Un avis du ministère a déclaré lundi, que le Népal est déterminé à empêcher toute protestation contre la domination chinoise... les autorités ont menacé les éventuels manifestants d'une peine d'emprisonnement.

 

 

MARDI 7 JUILLET 2009

Suite aux changements politiques récents, le Chef de l'Etat Major des l'Armée, Rookmangud Katawal, a ordonné de rester en alerte maximale.... La situation dans le pays pourrait devenir de plus en plus délicate à l'heure où les maoïstes ont quitté le gouvernement... 
Le chef des armées a également rencontré la ministre de la Défense Bidhya Devi Bhandari dimanche et lui demandé avec insistance d'appliquer les propositions de promotion du Major Toran Jung Bahadur Singh au poste de Lieuenant et du Général de brigade Général BA Kumar Sharma au poste de major général.... 
Pour le moment Bhandari a mis de côté la demande du Genéral Singh accusé de violation des droits de l'homme (tortures etc...) quand il était chef du battaillon de Bhairavnath .

 

LUNDI 31 MAI 2010

C'est en ce samedi 29 mai que se sont élancés les courreurs du plus haut marathon du monde ... plus de 100 athlètes ont couru sur les pentes Himalayenne, parfois à plus 5.000 m d'altitude par des températures glaciales - Le "marathon Tenzing-Hillary" de l'Everest, qui se tient chaque année le 29 mai pour commémorer la première ascension du toit du monde par Sir Hillary le 29 Mai 1953 a cette année rencontrer des hauteurs de neige records.

L'épreuve s'est élancée de Gorak Shep, près du camp de base de l'Everest, à 5.356 m, pour finir quelque 2.000 mètres plus bas, dans le village de Namche Bazaar, la "capitale" des sherpas;

Le vainqueur, un Népalais de 22 ans Phurba Tamang, a parcouru les 42 km en... 3 h41 minutes et 20 secondes !

 

 

JEUDI 22 JUILLET 2010

Hier, le parlement népalais n'a pas réussi à élire son nouveau Premier ministre après trois semaines de vacances de la fonction et doit procéder vendredi à un nouveau vote, dans un contexte où les maoïstes tentent de revenir au pouvoir....

Leur candidat - Pushpa Kamal Dahal - (Prachanda) qui est aussi le chef des ex-rebelles maoïstes, fut dejà nommé PM après les élections de 2008 mais il démissionna en mai 2009 après un différend sur l'intégration des anciens rebelles dans l'armée régulière;

Reste deux candidats, dont Prachanda qui risque fort d'avoir du fil à retordre pour obtenir la majorité des voix car les autres partis rechignent à voir les maoïstes revenir au pouvoir tant qu'ils ne s'engagent pas à démanteler leurs camps militaires et à rendre les biens saisis pendant la guerre civile.... La République himalayenne est donc sans gouvernement depuis la démission du Premier ministre Madhav Kumar Nepal le 30 juin, une décision prise sous la pression de l'opposition maoïste.

 

AOUT 2010

An aerial view of houses destroyed by floods in a submerged village community in Leh, India, Tuesday, Aug. 10, 2010. In Indian-controlled Kashmir's Ladakh region, where scores were killed in Friday's flash floods, thousands of army and paramilitary soldiers continued clearing roads and removing the debris. (AP Photo) **INDIA OUT.

 

VENDREDI 6 AOUT 2010

Ce n'est evidement pas la première fois que la period e de la mousson déborde copieusement sur Leh et ses environs mais cette année, à l'instar de ce qui se passe au Pakistan au même moment , les choses sont vraiment sérieuses.... (les autorités disent que ce sont des dégtas sans précedents ) on annonce deja 60 morts et des centaines de blessées et disparues dans des inondations importantes dans la "capitale" himalayenne du Ladakh du nord de l'Inde...

A local man helps his elder cross a road swept away by floods on the Leh-Srinagar highway at Kargil, which got washed away by flash floods, in Kargil district some 234 km from Leh on August 7, 2010. Rescuers struggled to find survivors August 7 after devastating floods caused by freak rains killed at least 132 people in a remote part of Indian Kashmir popular for adventure sports. Scores remained missing as heavy rainfall August 7 briefly disrupted rescue efforts and raised fears of more flooding, with several villages in the stark Himalayan border region still cut off.

Photo: Getty

Les précipitations sont tombées pendant la nuit, endommageant des maisons et des bâtiments gouvernementaux, l'aéroport de Leh a été endommagé, interrompant toutes les liaisons aériennes et le bilan ne va faire que de s'alourdir dans les prochaines heures car de nombreuses zones sont inaccessibles aux secours et on compte de nombreux disparus;

L'hopital principal a lui été inondé....

A crushed bus sits on the rubble in an area affected by flash floods in Leh, in Indian-controlled Kashmir's normally arid, mountainous region of Ladakh, Friday, Aug. 6, 2010. The sudden overnight downpour and flash floods swept away houses and killed dozens of people, officials said Friday.

Selon le porte-parole de la police, les inondations ont coupé les voies de communication et notamment la principale route menant à la capitale Srinagar dans le Cachemire indien, mais aussi a Manali.

Wrecked buses sit amid the rubble in an area affected by flash floods in Leh, in Indian-controlled Kashmir's normally arid, mountainous region of Ladakh, Friday, Aug. 6, 2010. The sudden overnight downpour and flash floods swept away houses and killed dozens of people, officials said Friday.

 

 

MERCREDI 11 AOUT 2010

Finalement on apprends (selon la presse Indienne et pas encore confirmée par le quai d'Orsay à Paris) que 170 personnes ont trouves la mort (et pas moins de 400 personnes restent encore portées disparues) dans ces innondations et que parmis eux figuraient 3 Français (Augavelis Henri - Hellot Jacques - Daniel Hauri ) , 1 Italien et 1 Espagnol parmi 23 étrangers en tout - 2 autres victimes étaient des Tibétains, il sont été identifiés comme Pasang Tsering et Tsering Yangkyid.
Pendant ce temps , 73 personnes , dont 49 agents de sécurité , qui ont été blessés à différents endroits ont été transportées à Udhampur depuis Leh en recevant un traitement dans l'avion IL-76 de transport.
Une salle de contrôle spécial a été mis en place au sein du ministère des Affaires etrangéres afin de rationaliser les collectes et la diffusion des informations sur les étrangers touchés par la tragédie .

Family members break down as they carry a dead body outside the Government Hospital in Leh on August 7, 2010. Rescuers struggled to find survivors August 7 after devastating floods caused by freak rains killed at least 132 people in a remote part of Indian Kashmir popular for adventure sports. Scores remained missing as heavy rainfall August 7 briefly disrupted rescue efforts and raised fears of more flooding, with several villages in the stark Himalayan border region still cut off.

Pour ceux qui veulent faire des dons, qu'ils soient financiers ou bien matériel, contactez //www.drukpa.org/ tout en sachant qu'évidement c'est l'argent qui permet de prendre en compte le plus rapidement possible les divers frais (tentes, couvertures, sa cs de couchage, brancards, purificateur d'eau, nourriture lyophilisée, vêtements de préférence chauds, chaussures, nescessaire de toilette, etc....

Vous pouvez envoyer vos dons à Drukpa Humanitaire :

- Via le site internet :
//www.drukpa.net/don/ - Choisir la rubrique « Catastrophes Ladakh »

ou


- Par chèque à l'ordre de Association Drukpa Humanitaire et à envoyer à Association Drukpa Humanitaire - 38 avenue Pierre Sémard 94200 IVRY SUR SEINE.

A truck is seen half buried in mud after flash floods hit Leh, about 443 km (275 miles) east of Srinagar August 8, 2010. Flash floods killed at least 132 people around the main town of India's Himalayan region of Ladakh, officials said on Saturday, adding soldiers had been called in for rescue operations. The region shares borders with Pakistan, where the country's worst floods in 80 years have swept through the economically vital Punjab region, killing over 1,600 people and devastating the lives of more than three million people.

et l'hiver arrive trés rapidement sur cette région ... aussi, faut-il être trés réactif car il faudra du temps avant de reconstruire toutes les infrastructures !

A family, victims of the flash flood, prepares food inside their makeshift tent in a truck in Leh, east of Srinagar August 10, 2010. Indian military helicopters on Monday plucked about 150 foreign tourists to safety in the Himalayan region of Ladakh where flash floods have killed 156 people. At least 300 people remained missing from last week's floods triggered by heavy rains that destroyed homes, uprooted telephone towers and deposited boulders and mud up to 15 feet high (4 metres) on highways, cutting road links with the rest of India.

Photo: Reuter

Avec cinq jours, l'étendue des dégats est impréssionante, de plus si le chiffre officiel est sous la barre des 200 victimes, il est de plus en plus courant d'entendre des chiffres allant jusqu'à 400 personnes qui auraient trouves la mort (certains annoncent même le millier !) d'autant que l'Indus a certainement emporté avec lui certains corps qu'il sera bien difficile de retrouver un jour .... d'autant que l'administration est totalement débordée pour le moment; Toutes les heures des corps sont retrouves sous des mètres de boue ou sous des caillous qui ont dévalés la montagne pour fnir leur course sur les habitations.

Le gouvernement projette de monter des tentes pour loger les sans-abri comme une mesure provisoire mais les températures hivernales extrémes de la région seront elles une fois encore sans pitié; Certes les autorités imaginent aussi la construction de maisons locales en béton pour heberger les plus démunis oiu les plus faibles, mais cela suffira t'il ? 

Et puis comment et quand le col de Zojila reliant Srinagar à Leh pourra t'il réouvrir ? avant l'arrivée des chûtes de neige ? au mois d'octobre il sera fermé et les conditoins pourraient alors se dégrader encore plus..

 

 

VENDREDI 13 AOUT 2010

Les evacuations continuent et les macabres découvertes également 

 

Army personnel help an injured Australian tourist Benno Wiesenberger who was rescued and airlifted to a military hospital in Leh, India, Wednesday, Aug. 11, 2010. In Indian-controlled Kashmir's Ladakh region, where scores were killed in Friday's flash floods, thousands of army and paramilitary soldiers continued clearing roads and removing the debris. (AP Photo) **INDIA OUT.

Ici un Australien évacué pour être soigné alros que les soldats continuent de déblayer les routes - Pour le moment d'aprees le quai d'Orsay, 250 Français qui étaient dans la région sont toujours bloqués sur place alors que 250 autres seraient arrives à New Dheli pour y reprendre un avion pour la France.

40 autres sont eux au Zanskar, dans le village de Padum et attendent également dêtre évacués par l'armée.

Officials and local volunteers try to stop the overflowing waters of the River Indus to prevent further damage to a highway at Taru Thang near Leh, India, Friday, Aug. 13, 2010. Thousands of army, police and paramilitary soldiers continued clearing roads to reach isolated villages in the Ladakh region cut off by last Friday's powerful thunderstorms. Hundreds of foreigners were airlifted from popular trekking areas to Leh, Ladakh's main town. (AP Photo) **INDIA OUT.

Les militaires et les volontaires locaux essaient d'arrêter les eaux débordantes de l'Indus pour empêcher que de plus amples dommages ne se produisent; Ils sont des milliers aidés par la police et des para-militaires à tenter d'atteindre les villages les plus éloignés.

Quant au bilan, triste et sans doute à revoir à la hausse dans les jours à venir, il est pour le moment de 186 morts, 500 blessés, 400 disparus dont 16 Népalais et 2 Tibétains et des milliers de sans abris sinistrés !

Les mauvaises conditions actuelles rendent les recherches difficiles et la reconstruction progréssive des routes, des ponts et des réseaux éléctriques prendra sans doute encore de nombreuses semaines...

Peoples holding candles walk on a damaged road during a candlelight vigil for the victims of Friday's flash floods in Leh, east of Srinagar, August 11, 2010. At least 156 people have been killed and scores remained missing from last week's floods triggered by heavy rains that destroyed homes and architecture in the Himalayan region of Ladakh.

Photo: Reuter

Les habitants ont commencés à envahir les épiceries de garde pour s'approvisionner en eau et en produits de première nécessité - Des camps de fortunes ont étés drésses dans la périphérie de Leh mais ce ne sont que des abris provisoires dans lesquels les rescapés ne pourront pas passer l'hiver qui arrive à grands pas (à partir du mois d'Octobre), un nouveau défi donc ...

An Israeli doctor (R) who said he was in Leh town as a tourist when flash floods hit, examines a flash flood victim in Leh, east of Srinagar August 10, 2010. Indian military helicopters on Monday plucked about 150 foreign tourists to safety in the Himalayan region of Ladakh where flash floods have killed 156 people. At least 300 people remained missing from last week's floods triggered by heavy rains that destroyed homes, uprooted telephone towers and deposited boulders and mud up to 15 feet high (4 metres) on highways, cutting road links with the rest of India.

Dans le même temps de nombreux médecins sont arrivés pour tenter de porter les premiers secours.

Visiblement ce serait l'accumulation de facteurs qui auraient déclencher cette catastrophe, des pluies violents ont emportés les sols et détachés de lourds rochers sur le pentes alentours jusqu'au plus bas des vallées emportant la plupart des habitations construites avec des matériaux peu résistants et laissant sur les sols une boue lourde et collante.

Le plus grand défi désormais reste les moyens de communications qui doivent être primordiaux car intenret ne fonctione que trés mal et les liaisons téléphoniques sont irrégulières...

D'après les représentants locaux, il existe un manque important de matériel de travail et de reconstruction car même si l'Armée fait du bon travail., elle ne pourra pas tout faire seule d'autant que le gouvernement a annonce que des routes seraient fermées avant le mois d'Octobre, rendant l'acheminement de marchandises encore plus délicat !

 

 

LUNDI 16 AOUT 2010

L'armée Indienne continue de travailler sans relache pour tenter de venir en aide aux habitants les plus touchés - On compte plus de 226 vols d'avions militaires qui ont transportés quelques 300 tonnes de matériel de secours et mis en lieu sûr 820 personnes.

Photo: Getty

Hier Dimanche, un Ilouchine (avion de transport) a fait des rotations snas arrêt dans le ciel de la region, des hélicoptères pouvant transporter 26 tonnes de materiel et récuperer 20 personnes ont également volés toute la journée, 2.000 militaires sont mobilisés dans ces secours qui sont désormais plus basés sur la reconstruction que sur l'urgence, déjà plus de 12 ponts sur les 21 détruits ont été reconstruits mais les habitations restent particulièrement touchées...   

Hier le Premier Ministre Manmohan Singh en personne est venu "officiellement" se rendre compte de la situation à Leh où il devrait rester jusqu'à mardi et visiter quelques hopitaux et blessés - Il devrait ensuite étudier avec les autorités responsables les moyens de mettre en oeuvre une réhabilitation rapide .

Il a transmis aussi ses condoléances à ceux qui ont perdu leurs membres de la famille dans la calamité et a promis à chaque famille le versement d'une aide substentielle de 50.000 roupies - Le bilan quant à lui, bien que non définitif, s'établit toujours autour de 200 victimes.



 

 



 



09/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres